Chamanisme & Respiration Holotropique (21-23 juin 19)

STAGE
Psychologie Transpersonnelle
« PUISSANCE DU VIVANT »
Chamanisme et Respiration holotropique

Week-end 21 – 22 – 23 juin 2019
(Nous nous retrouverons le 21 juin à partir de 15h)

Domaine de Toussacq
VILLENAUXE-LA-PETITE
Seine et Marne, proche de Provins

Animé par Martine Gercault, psychologue clinicienne, psychanalyste-psychothérapeute transpersonnelle, Paris 75007

En nous ouvrant à un état de conscience élargie à l’aide de la respiration holotropique et de la transe chamanique mais également de la danse, des sons, du chant, de la méditation et de la peinture spontanée, nous pouvons déployer nos « antennes », nous ouvrir à de nouvelles perceptions, à notre sagesse personnelle et favoriser l’émergence d’une conscience nouvelle.

Notre rendez-vous d’été s’articule autour d’un dénominateur commun : transmuter dans un lieu inspirant, créateur de métamorphoses, ce qui subsiste en nous d’inutile pour nous relier à l’essentiel.

Ce rendez-vous débutera vendredi après-midi par la découverte des lieux naturels environnants, et la création d’un objet à offrir au feu pour la célébration du solstice d’été. Cette fête de la Lumière nous permettra de faire jaillir notre lumière intérieure.

Tous les détails en suivant ce lien:

Martine Gercault est membre de Psycho-Ressources


Publié dans Ateliers & Croissance | Marqué avec , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Chamanisme & Respiration Holotropique (21-23 juin 19)

Le Traitement du Trouble de Stress Post-Traumatique (…)

Le TRAITEMENT DU TROUBLE DE STRESS POST-TRAUMATIQUE (PTSD) et Ruby Villar-Documet avec Neurofeedback LORETA 2ème génération, utilisé seulement par une poignée de cliniciens dans le monde.

Publication : Xavier EON, attaché de presse

Des 15 anciens combattants de guerre diagnostiqués avec Stress Post-traumatique et traités par Neurofeedback, seulement 3 ont rechuté, alors que 14 patients avec le même trouble, suivis de façon traditionnelle ont rechuté et ont été ré-hospitalisés.

RÉSUMÉ

Le TRAITEMENT DU TROUBLE DE STRESS POST-TRAUMATIQUE (PTSD) et Ruby Villar-Documet avec Neurofeedback LORETA 2ème génération, utilisé seulement par une poignée de cliniciens dans le monde

Condensé de l’Etude scientifique sur le Neurofeedback : une méta analyse
Auteur : D. Corydon Hammond, PhD professeur et psychologue affilié à l’école de médecine de l’université de l’Utah
Publication : Journal de Neurothérapie, Vol. 10 (4) 2006
Adaptation, Extrait et traduction de l’anglais : Ruby Villar-Documet

Le système thérapeutique appelé Neurofeedback est né à la fin des années 1960. Cette méthode neurotechnologique (système de rétroaction biologique ou Electroencéphalogramme) permettant de mesurer avec précision tous les types d’ondes cérébrales et de les classer selon leurs fréquences, a conduit à la mise au point d’une approche de traitement, permettant d’éradiquer de nombreux troubles psychologiques, dans lesquels les profils d’onde cérébrale prennent une place importante.

Lorsqu’un problème surgit, on constate en effet un profil de fonctionnement cérébral, constitué d’ondes (fréquences) considérées comme atypiques.

Depuis la mise en place de cette structure de traitement, un grand nombre d’études ont été effectuées, destinées à valider l’efficacité du neurofeedback dans le traitement de nombreux troubles : Syndrome du Stress Post-traumatique, l’Epilepsie non contrôlée, les Lésions Cérébrales, et l’Accident Vasculaire Cérébral, mais aussi le TDA / TDAH, l’anxiété, l’alcoolisme, traumatismes crâniens légers, les Troubles d’Apprentissage, la Dépression, la Fibromyalgie, l’Autisme, l’Insomnie, les Acouphènes, les Maux de tête, les problèmes d’équilibre physique, et pour l’amélioration des Performances de pointe (liste non exhaustive).

À un moment où un nombre croissant de personnes sont préoccupées par les effets négatifs des traitements médicamenteux, la prise en charge par Neurofeedback peut offrir une alternative de traitement supplémentaire et non invasive pour de nombreuses maladies.

Toutefois, le public est averti lors de son choix d’un spécialiste. Le clinicien, professionnel de la santé compétente en pathologies et spécialisé dans le traitement par Neurothérapie, doit être dûment autorisé à l’exercice par les autorités de son pays – certifié par des universités et des organismes légitimement reconnus. Pour une optimisation dans le traitement, il doit idéalement être expérimenté.

Trouble de stress post-traumatique (PTSD) et le Neurofeedback

Peniston et Kulkosky (1991b) ont réalisé une étude sur 29 patients « anciens combattants du Vietnam » diagnostiqués avec un Trouble de stress post-traumatique (PTSD).

L’étude a partagé l’ensemble des patients en deux groupes :

  • 14 patients suivant un traitement traditionnel qu’ils ont appelé « groupe de contraste »
  • 15 patients sur lesquels ont a rajouté au traitement hospitalier, trente séances de 30 minutes de Neurofeedback alpha/thêta.

Trente mois après leur traitement Peniston et Kulkosky ont comparé les effets des suivis.

Lors du contrôle, les 14 patients avec le traitement traditionnel ont rechuté et ont été ré-hospitalisés, alors que seulement 3 des 15 patients suivis avec le Neurofeedback avaient rechuté.

Les patients qui étaient sous traitement médicamenteux et qui étaient traités avec le Neurofeedback avaient diminué leurs besoins en médicaments lors du suivi.

Parmi les patients recevant un traitement traditionnel, un seul patient a réduit ses besoins en médicaments, deux n’ont signalé aucun changement et 11 ont requis une augmentation des médicaments psychiatriques.

Afin d’objectiver leurs évolutions, Peniston et Kulkosky ont soumis les deux groupes de patients au test « Inventaire Multiphasique de la Personnalité de Minnesota » ce qui a démontré :

  • Que les patients suivis avec le Neurofeedback se sont considérablement améliorés sur les 10 échelles cliniques.
  • Par contre le groupe de contraste (suivi par traitement traditionnel) n’avait aucune amélioration significative sur aucune des échelles du test de personnalité.

Cette étude, ainsi que des centaines d’autres (https://www.rvd-psychologue.com/neurofeedback-traitement-hyperactivite-depression-fatigue.html) fournissent des signes encourageants, sur les résultats thérapeutiques effectifs du Neurofeedback dans le traitement du Syndrome du Stress Post-traumatique, offrant ainsi une puissante alternative contre le traitement médicamenteux, perçu comme contraignant et invasif.

Ruby Villar-Documet avec Neurofeedback LORETA 2ème génération, en France

Ruby Villar-Documet est Psychologue clinicienne d’orientation scientifique, expert en Neurofeedback et spécialiste dans le traitement des Pathologies Cognitives, Mentales et Neurodéveloppementales.

Sa démarche thérapeutique s’introduit à la suite d’une pratique acquise dans différents contextes : hospitalier spécialisé (troubles psychiatriques), expertise psychologique (criminologie – troubles psychiques), enseignement universitaire (psychopathologies), recherche cognitive spécialisée (cerveau humain, troubles psychiques, troubles neuro-développementaux et solutions thérapeutiques en rapport).

Son atout pour l’exercice est une combinaison d’expertise scientifique et d’expérience clinique de plus de 20 ans (https://www.rvd-psychologue.com/ et https://www.neurofeedback-neuroscience.fr/)

Pendant des années d’activité mise au service de la guérison des troubles, elle a creusé les informations, comparé et étudié les nombreuses publications scientifiques et approfondi ses connaissances sur l’interactivité entre le Neurofeedback et les diverses pathologies. Fruit de ces recherches et par son expérience minutieuse dans la pratique de l’approche, elle est devenue expert dans le traitement des grandes pathologies par Neurofeedback. A la suite, elle a créé sa propre méthode de traitement « Neurofeedback Excellence 1ère génération avec Z-score » https://www.neurofeedback-neuroscience.fr/neurofeedback-1-excellence/ .

En connaisseur du domaine et passionnée des solutions thérapeutiques, toujours plus précises et plus efficaces, Ruby Villar-Documet a introduit ce nouveau système à ses traitements, faisant de son cabinet le premier en France à travailler avec ce système révolutionnaire « Neurofeedback LORETA 2ème génération ».

Neurofeedback LORETA 2ème génération avec Z-score, est le dernier et le plus progressiste des systèmes, considéré comme une avancée thérapeutique majeure au cours de ces 15 dernières années. Utilisé seulement par une poignée de cliniciens dans le monde, de par les compétences requises et sa complicité technique.

En effet, Neurofeedback LORETA avec 3D, est le système de traitement cérébral le plus avancé qui soit. Son utilisation nécessite plus de compétences spécialisées et plus d’expérience dans le domaine que celles d’un clinicien traditionnel (au moins 15 ans). Lorsqu’il s’agit de résoudre des symptômes complexes ou de rééduquer le cerveau avec des conditions médicales spécifiques, de bons outils et les professionnels hautement spécialisés font toute la différence.

En France, le cabinet de Ruby Villar-Documet a intégré ce système à ses traitements depuis 2013 (peu après ces premiers résultats probants) et elle est ravie des effets, pour la pertinence d’intervention qu’il permet.

Neurofeedback LORETA avec « Imagerie 3Dimensions » (Tomographie Electromagnétique Basse Résolution) utilise une matrice complète de 19 capteurs, mettant en lien 2 000 points du cerveau pour donner une image 3D en temps réel de l’activité du cerveau.

Le QEEG, Neurofeedback LORETA profonde amplitude en 3D, possède un logiciel de recherche cérébrale de premier plan, permettant de mesurer et de cartographier directement les zones et les fonctions cérébrales profondes, pour à la suite générer la carte visuelle de l’activité du cerveau. Les mesures résultantes seront ensuite comparées à une base de données de recherche médicales (Z-score normative, répondant aux critères d’inclusion / d’exclusion, taille adéquate et transparente de l’échantillon par groupe d’âge, de sexe et en adaptation à l’amplificateur. Ces normes ont été corrélées sur le plan clinique et validées de manière croisée. Ceci est cité dans plus de 100 000 publications revues par des pairs). Cette analyse, permettant d’identifier, de localiser et de relier les symptômes à l’activité cérébrale spécifique et/ou « atypique ».

Neurofeedback LORETA donne la possibilité au soignant de cibler et de traiter des zones cérébrales profondes impliquées dans les symptômes et avec des objectifs plus précis. Il est ainsi possible de soigner des réseaux entiers du cerveau. Rééduquer aussi la cohérence (connectivité), la vitesse de traitement (phase), l’asymétrie et plus ; tous les facteurs cruciaux dans le fonctionnement optimal du cerveau.

Au cours du traitement, à travers la matrice des capteurs, la soignante est en mesure de voir les progrès de ses patients. Par la relecture minutieuse des séances et en fonction des changements, il lui est possible d’ajuster le traitement en accord avec les objectifs. Les progrès du suivi sont à jour en permanence.

Une couverture thérapeutique majeure signifie plus de points et plus de zones traitées en simultané et aussi moins des séances à réaliser.

La communication continuelle de Ruby Villar-Documet avec des chercheurs américains, des développeurs spécialisés et des spécialistes de renommée internationale dans le domaine, lui facilitent l’acquisition des derniers logiciels de traitement d’imagerie, rendant son équipement encore : plus fin pour le traitement, plus précis pour le ciblage et à jour des dernières avancées. Une imagerie plus fine et détaillée représente des meilleurs résultats. Un meilleur ciblage signifie plus de fiabilité.

Neurofeedback LORETA et l’équipement
Le système Neurofeedback LORETA coûte vingt fois plus qu’un équipement première génération. Neurofeedback LORETA n’est pas d’un système « préemballé » ou automatisé.

Le matériel que Ruby Villar-Documet utilise, est le fruit des efforts de collaboration de quelques-uns des plus grands cliniciens et chercheurs en Neurofeedback du monde, travaillant ensemble pour assembler le meilleur outil de Neurothérapie possible.

Le système Neurofeedback LORETA intégré à sa palette thérapeutique a été initialement développé et utilisé comme outil de recherche médicale. LORETA combine ainsi le logiciel NeuroGuide pour QEEG (profonde amplitude) et Neurofeedback, conçu par un des leaders mondiaux de la recherche sur le cerveau : le Dr Robert Thatcher (auteur de plus de 200 publications, dont huit livres https://carrickinstitute.com/faculty/robert-thatcher/) et les méthodes des pionniers du traitement Neurofeedback (J.Kamiya, B.Sterman https://en.wikipedia.org/wiki/Neurofeedback J.Lubar https://www.rvd-psychologue.com/dr-joel-lubar.html M.Wuttke, …). Le résultat de cette fusion a produit la première avancée majeure dans le domaine du neurofeedback au cours des 15 dernières années.

Le neurofeedback Loreta Z-Score est approuvé par la FDA et répond aux critères les plus stricts en matière de pratique du neurofeedback fondée sur des preuves. Il a fait l’objet d’une validation croisée par PET et MRi, est utilisé par des universités, des centres médicaux, l’armée américaine, des instituts de recherche (et corroboré dans plus de 650 études sur le neurofeedback)

La méthode de Neurothérapie appliquée en cabinet par Ruby Villar-Documet, a permis de soigner un plus grand nombre de troubles Cognitifs, Mentaux et Neurodéveloppementaux de façon durable et profonde, tels que : Autisme, Déficit de l’attention, Hyperactivité, Troubles de l’Anxiété, Trouble Borderline, Trouble Bipolaire, Fatigue Chronique, Troubles Dissociatifs, Epilepsie, Troubles du Sommeil, TOCS, Douleur Chronique ainsi que divers troubles de Neurophysiologie Générale (liste non exhaustive, voir plus https://www.rvd-psychologue.com/neurofeedback-traitement-hyperactivite-depression-fatigue.html )
… « Des Compétences Cliniques d’Expert et un haut niveau de sophistication technologique, agissant sur un large spectre des problématiques ; avec des résultats ciblés et un haut degré de pertinence ».

A propos de Ruby Villar-Documet
Ruby Villar-Documet
Email: villar-documet@numericable.fr
2, Place Malvesin

Bibliographie de recherche en format PDF.

Ruby Villar-Documet est membre de Psycho-Ressources:

Note: Les images de cet article sont la propriété de Ruby Villar Documet


Publié dans Actualités de la Psychologie, Articles Thématiques, Problématiques Variées | Marqué avec , , , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Le Traitement du Trouble de Stress Post-Traumatique (…)

Cap sur le Rétablissement – Luc Vigneault

CAP SUR LE
R É T A B L I S S E M E N T

Exigez l’excellence dans les soins et services en santé mentale

De Luc Vigneault

Marie-France Demers, B Pharm, Msc, BCPP et les collaborateurs

SOMMAIRE

Luc Vigneault est une pièce d’homme et un homme tout d’une pièce ! Depuis les confins de la maladie et de l’exclusion sociale jusqu’à sa réinsertion et son rétablissement,, il a fait de la destigmatisation à l’égard des personnes atteintes d’un trouble de santé mentale la cause première de sa vie. Son engagement est clair, toujours dans le respect le plus profond de tous: Exiger l’excellence dans les soins en santé mentale.

Après le succès que lui a valu le livre Je suis une personne, pas une maladie, Luc Vigneault nous revient avec un livre inspirant sur le rétablissement.

Il relate sa vie de manière touchante et intime tout en exposant les ingrédients qui suscitent l’espoir et contribuent à mettre plein cap sur le rétablissement. Pour tous ceux et celles qui doivent composer avec un trouble de santé mentale, une chose est sûre, le rétablissement est possible pour tous!

« Puis l’on ne peut changer la direction du vent,
il faut apprendre à orienter les voiles ! » James Dean

BIOGRAPHIE DE L’AUTEUR

LUC VIGNEAULT
Auteur, Conférencier, Premier pair aidant au Canada, Accompagnateur, Chargé de cours aux universités Laval et de Montréal.

Orateur hors pair au rire communicatif, Luc est un être d’exception qui fait de son parcours une réussite remarquable et inspirante. Au cours de sa vie, il a été traité pour schizophrénie, toxicomanie, dépression et cancer.

C’est à 17 ans qu’il entend pour la première fois des voix. Il se réfugie dans la drogue et perd son épouse, ses enfants, son emploi, sa maison et sa raison de vivre. Quelques années, hospitalisations et tentatives de suicide plus tard, une équipe de soignants croit en lui et l’aide à se prendre en main en l’encourageant à atteindre un but. Par la suite, il s’implique dans les groupes d’entraide qui deviennent la pierre angulaire de son rétablissement. En 1994, il réintègre le marché du travail.

Pendant plus de 25 ans, il a été salarié à titre de pair aidant au sein de différentes organisations. D’ailleurs, il est le premier au Québec à obtenir un emploi rémunéré à titre de pair-aidant. Pendant 6 ans, il a œuvré comme pair-aidant consultant auprès des gestionnaires de la Direction des programmes santé mentale et dépendances, du Centre intégré universitaire en santé et services sociaux de la Capitale Nationale. En parallèle, il est un formateur et conférencier international (France, Belgique, Luxembourg, Monaco) pour des organismes du milieu de la santé, et chroniqueur pour des émissions radiophoniques et télévisées.

Luc a également fondé et présidé des organisations qui viennent en aide aux personnes souffrant de maladies mentales et de détresse psychologique. En 2010, il devient le premier patient en santé mentale chargé de cours en psychiatrie dans une université canadienne. Luc collabore étroitement avec la communauté scientifique. À titre de patient-partenaire de recherche, il est membre du Réseau 1 Québec, un réseau de connaissances en services et soins de santé intégrés de première ligne, et du Groupe de réflexion sur le concept de citoyen partenaire, tous deux affiliés à l’université Laval. Il est également patient-partenaire de recherche pour CAP-Rétablissement du Centre de recherche Cervo. De 2009 à 2011, il a co-fondé et co-dirigé l’Alliance de recherche université communauté – Canada-brésil santé mentale et citoyenneté.

Luc est un interlocuteur respecté, tant par ses pairs, que par les intervenants du réseau de la santé. Son parcours est un savoir expérientiel prisé par la communauté scientifique et académique.

Il a été nommé « entrevue coup de cœur » de l’année en 2013 à l’émission « Tout le monde en parle ». Il est co-auteur du livre bestseller: « Je suis une personne, pas une maladie » paru aux Éditions Performance.

SITE WEB DE L’AUTEUR

Du même auteur:
« Je suis une personne pas une maladie. »

TABLE DES MATIÈRES

L’auteur et ses collaborateurs
Remerciements
Préface de P-A Méthot
Avant-propos
CHAPITRE 1 Mes origines
CHAPITRE 2 Le choc de la psychiatrie
CHAPITRE 3 Les premiers pas vers le rétablissement
CHAPITRE 4 L’intervention précoce
CHAPITRE 5 Le traitement pharmacologique
CHAPITRE 6 La drogue, cette sournoise bouée de sauvetage
CHAPITRE 7 Les saines habitudes de vie
CHAPITRE 8 Les interventions psycho-sociales
CHAPITRE 9 L’art des relations sociales
CHAPITRE 10 L’autogestion ou prendre sa vie en main
CHAPITRE 11 La force du réseau communautaire
CHAPITRE 12 Le projet de vie
CHAPITRE 13 Une histoire inspirante : témoignage d’une battante
Le mot de la fin
Un MERCI tout spécial
Les coups de coeur de Luc
Bibliographie

DÉTAILS

Prix : 24,95 $
Catégorie : Psychologie, Relation d’aide
Auteur : Luc Vigneault
Titre : Cap sur le rétablissement : exigez l’excellence dans les soins et services en santé mentale
Date de parution : avril 2019
Éditeur : PERFORMANCE ED.
Collection : RELATION D’AIDE
Pages : 225
Sujet : THÉRAPIES DIVERSES
ISBN : 9782924941065 (2924941067)

COMMANDEZ


Publié dans Actualités de la Psychologie, Livres, Publications | Marqué avec , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Cap sur le Rétablissement – Luc Vigneault

Qui est le Dalaï-Lama ?

Tenzin Gyatso
XIVe de la lignée des dalaï-lama

Le XIVe dalaï lama

Actuellement agé de 80 ans, l’actuel dalaï lama, XIV de la lignée est venue au monde le 6 juillet 1935 à Taktser (ou Hongya), Canton hui de Shihuiyao, Ping’an, province du Qinghai, République de Chine.

Moine bouddhiste de l’école gelugpa, Tenzin Gyatso est intronisé chef temporel et spirituel des Tibétains le 17 novembre 1950, un mois après le début de l’intervention de l’armée chinoise au Tibet.  En 1959, il s’exile en Inde où il crée le gouvernement tibétain en exil qu’il dirige jusqu’en mars 2011, date de sa retraite politique à la faveur d’une démocratie tibétaine.

La dalaï lama vit actuellement à Dharamsala et il est considéré comme le plus haut chef spirituel du bouddhisme tibétain.  Il plaide pour l’indépendance du Tibet jusqu’en 1973, puis pour ce qu’il appelle l’autonomie réelle de l’ensemble du Tibet à l’intérieur de la Chine.

Le Dalaï Lama est souvent invité par des centres bouddhistes, des institutions ou des personnalités, et effectue de nombreux voyages à travers le monde pour enseigner le bouddhisme tibétain, et diffuser un message de paix et de non-violence.

La lignée des dalaï lama

Sur un plan spirituel, les dalaï-lamas sont considérés par les bouddhistes tibétains comme des émanations du bodhisattva de la compassion (Chenrezig en tibétain, Avalokiteshvara en sanskrit). Les bodhisattvas choisissent, suivant la voie du Mahayana, de renaître pour le bien de tous les êtres. Du fait qu’ils incarnent le bodhisattva de la compassion, les Tibétains vénèrent les dalaï-lama comme des dieux chargés de la représentation et de la protection du Tibet et du peuple tibétain.

Le 14e dalaï-lama évoque souvent ce plan de Chenrézig qui aurait permis de matérialiser la prédiction de Bouddha Sakyamuni de l’avènement du Bouddhisme au Tibet.

Prix Nobel de la paix

Le 10 décembre 1989 le XIVe dalaï-lama a reçu le prix Nobel de la paix, l’année du 30e anniversaire de son exil, début de sa résistance religieuse et politique192. Le président du comité Nobel norvégien a dit que la récompense était  en partie un hommage à la mémoire du Mahatma Gandhi. Le comité a reconnu ses efforts dans la lutte pour la libération du Tibet et les efforts pour une résolution pacifique au lieu d’utiliser la violence. Dans son discours d’acceptation, le récipiendaire a critiqué la Chine pour l’utilisation de la force armée contre les manifestants étudiants pendant les manifestations de la place Tian’anmen de 1989. Il a déclaré cependant que leurs efforts n’étaient pas en vain. Son discours s’est focalisé sur l’importance de l’usage continu de la non-violence et son désir de maintenir un dialogue avec la Chine pour essayer de résoudre la situation.

Cette reconnaissance marqua le début d’une prise de conscience internationale de l’urgence d’une solution pacifique pour le Tibet. L’attribution du prix Nobel de la paix au dalaï-lama a aussi constitué un important encouragement pour le peuple tibétain, comme en atteste le témoignage d’une des rares touristes présents à Lhassa du fait que le Tibet, qui avait connu des troubles en 1989, était alors sous la loi martiale décrétée le 7 mars 1989 par Hu Jintao.

Les trois engagements du dalaï-lama

Le dalaï-lama déclare avoir trois engagements : la promotion des valeurs humaines, celle de l’harmonie entre religions, et celle de la cause tibétaine, dans un ordre de priorité qu’il explique être relié à ses qualités d’être humain pour les 6 milliards de personnes, de bouddhiste pour la moitié de la population religieuse, et de Tibétain, pour les 6 millions de ses compatriotes et les 100 millions d’êtres humains qui dépendent de l’environnement écologique et géographique du Tibet où se trouvent les sources de la plupart des fleuves d’Asie.

Le XIVe dalaï lama : « Mon premier engagement de vie, en tant qu’être humain, est la promotion des valeurs humaines et des qualités de cœur, qui sont les éléments clés d’une vie heureuse au niveau de l’individu, la famille et la communauté. A notre époque, il me semble que l’on ne cultive pas suffisamment ces qualités intérieures, c’est pourquoi ma priorité est de les développer.

Mon deuxième engagement de vie, en tant que moine bouddhiste, est la promotion de l’harmonie entre les religions. Nous admettons en démocratie la nécessité du pluralisme dans la vie politique. Pourtant nous hésitons quand il s’agit de la diversité des croyances et des religions. Malgré leurs concepts et leurs philosophies différentes, toutes les principales traditions religieuses apportent un même message d’amour, de compassion, de tolérance, de tempérance et de contrôle de soi. Elles ont aussi en commun le potentiel d’aider les être humains à mener une vie plus heureuse.

Mon troisième engagement de vie, en tant que Dalaï-lama, est la cause du Tibet qui me concerne tout particulièrement. J’ai une responsabilité spéciale envers le peuple tibétain car il continue de placer son espoir et sa confiance en moi pendant cette période critique de notre histoire. Le bien-être des Tibétains est ma motivation constante et je me considère comme leur porte-parole libre en exil, dans leur combat pour la justice.

En ce qui concerne ce troisième engagement de vie, il prendra fin dès qu’une solution mutuellement satisfaisante aura été trouvée entre Tibétains et Chinois. Quant à mes deux premiers engagements, je les poursuivrai jusqu’à mon dernier souffle. »

Site officiel du Dalaï Lama (en anglais) :
http://www.dalailama.com

Divers textes du Dalaï Lama (en français) :
http://www.buddhaline.net/Sa-Saintete-le-Dalai-Lama

Plus d’infos sur Wikipédia :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Tenzin_Gyatso

Quelques citations

“Sème un acte, tu récolteras une habitude ; sème une habitude, tu récolteras un caractère ; sème un caractère, tu récolteras une destinée.” Dalaï Lama

“La bataille contre l’ignorance se gagne tous les jours, et elle finit par ouvrir sur des perspectives insoupçonnées.” Dalaï Lama

“On peut conquérir des milliers d’hommes dans une bataille ; mais celui qui se conquiert lui-même, lui seul est le plus noble des conquérants.” Dalaï Lama

“Si l’on est blessé par une flèche empoisonnée, l’important est d’abord de la retirer, ce n’est pas le moment de s’interroger d’où elle vient, qui l’a tirée, de quel poison s’agit-il.” Dalaï Lama

“L’apaisement réside en chacun de nous.” Dalaï Lama

“Il n’y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile, il n’y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel.” Dalaï Lama

“On s’intéresse à ses membres comme parties de son corps, pourquoi pas aux hommes comme parties de l’humanité ?” Dalaï Lama

“Le désarmement extérieur passe par le désarmement intérieur. Le seul vrai garant de la paix est en soi.” Dalaï Lama

“Un ennemi acquis sans effort, c’est un trésor surgi dans la maison ; il doit m’être cher, cet auxiliaire de ma carrière spirituelle.” Dalaï Lama

“Si nous devenions violents, nous n’aurions plus rien à défendre.” Dalaï Lama

“Le bonheur se distingue du plaisir : ce dernier n’est pas lié au sentiment de l’existence, on ne s’y oublie pas en tant qu’être singulier. Ici se loge la deuxième raison qui peut expliquer la rareté de ce bonheur en littérature.” Dalaï Lama

“On ne peut être aimant et compatissant sans contenir ses désirs et ses intérêts immédiats.” Dalaï Lama

“C’est en parvenant à nos fins par l’effort, en étant prêt à faire le sacrifice de profits immédiats en faveur du bien-être d’autrui à long terme, que nous parviendrons au bonheur caractérisé par la paix et le contentement authentique.” Dalaï Lama

“Il n’importe pas qu’un être soit croyant ou non : il est plus important qu’il soit bon.” Dalaï Lama

“Lorsque nos intentions sont égoïstes, le fait que nos actes puissent paraître bons ne garantit pas qu’ils soient positifs ou éthiques.” Dalaï Lama

“La sensation d’être heureux ou malheureux dépend rarement de notre état dans l’absolu, mais de notre perception de la situation, de notre capacité à nous satisfaire de ce que nous avons.” Dalaï Lama

“Le vrai bonheur ne dépend d’aucun être, d’aucun objet extérieur. Il ne dépend que de nous…” Dalaï Lama

“Nul besoin de temples, nul besoin de philosophies compliquées. Notre cerveau et notre coeur sont nos temples.” Dalaï Lama

“La faculté de se mettre dans la peau des autres et de réfléchir à la manière dont on agirait à leur place est très utile si on veut apprendre à aimer quelqu’un.” Dalaï Lama

« Si vous avez l’impression d’être trop petit pour pouvoir changer quelque chose, essayez donc de dormir avec un moustique et vous verrez lequel des deux empêche l’autre de dormir. » Dalaï Lama

« Certains regardent la vase au fond de l’étang, d’autres contemplent la fleur de lotus à la surface de l’eau, il s’agit d’un choix. » Dalaï Lama

« Plus nous aurons donné de sens à notre vie, moins nous éprouverons de regrets à l’instant de la mort. » Dalaï Lama

« J’appelle l’amour et la compassion une religion universelle. Telle est ma religion. » Dalaï Lama

« Il y a deux jours dans une année où l’on ne peut rien faire. Ils s’appellent hier et demain. Pour le moment, aujourd’hui est le jour idéal pour aimer, croire, faire et principalement vivre. » Dalaï Lama

« Prendre soin des autres, partager leurs problèmes, faire preuve de compassion, tel est le fondement d’une vie heureuse pour soi-même, pour sa famille et pour l’humanité toute entière. » Dalaï Lama

« Nul besoin de temples, nul besoin de philosophies compliquées. Notre cerveau et notre coeur sont nos temples. » Dalaï Lama

« Combattre l’ignorance, c’est aussi combattre la souffrance. L’ignorance est la source des poisons et obscurcissements mentaux. En développant l’altruisme, l’amour, la tendresse et la compassion, on réduit la haine, le désir ou l’orgueil. » Dalaï Lama

« Lorsqu’il m’arrive de me sentir supérieur à quelqu’un, je m’efforce aussitôt de lui trouver des qualités. S’il a de beaux cheveux, je me dis qu’il m’est bien supérieur, puisque je suis chauve. N’importe qui nous surpasse forcément, d’une manière ou d’une autre. » Dalaï Lama

« Transformer son esprit, voilà selon moi en quoi consiste la spiritualité. » Dalaï Lama

« Si cette situation ou ce problème sont tels que je ne puis y remédier, alors cela ne sert à rien de s’en soucier. » Dalaï Lama

« L’éducation à elle seule ne suffit pas, la qualité fondamentale qui rend les gens sensibles aux autres, c’est la compassion. » Dalaï Lama

« Nos véritables ennemis sont les poisons mentaux : l’ignorance, la haine, la jalousie, l’orgueil.  Ce sont les seuls capables de détruire notre bonheur. La colère ou la haine, en particulier, sont les causes d’un grand nombre de malheurs dans ce monde, depuis les querelles familiales jusqu’aux plus grands conflits. » Dalaï Lama

« Le désarmement extérieur passe par le désarmement intérieur. Le seul vrai garant de la paix est en soi. »  Dalaï Lama

« Un moyen de combattre l’angoisse et de se préoccuper moins de soi et plus des autres. Quand nous voyons vraiment les difficultés d’autrui, les nôtres perdent de leur importance. » Dalaï Lama

« Les plus beaux ornements que vous possédez sont ceux de l’amour et de la compassion. » Dalaï Lama

Publié dans Actualités de la Psychologie, Articles Thématiques | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Qui est le Dalaï-Lama ?

L’approche non directive créatrice et l’amour de soi

L’approche non directive créatrice et l’amour de soi

Par Isabelle Côté
TRAmd par l’ANDC
Thérapeute en Relation d’Aide
par l’ANDC

L’approche non directive créatrice (ANDC(MD)) a été fondée par Colette Portelance. Spécialiste de la communication et des relations humaines, madame Portelance est thérapeute et formatrice, pédagogue chevronnée et conférencière internationale. Elle est également l’auteure de nombreux ouvrages1 dans le domaine de la psychologie et de l’éducation. Elle a créé une approche reconnue dans le domaine de la relation d’aide, approche qu’elle présente dans son ouvrage de Relation d’aide et amour soi publié aux Éditions du CRAM Inc. Dans cet article, nous allons voir en quoi consiste cette approche et ce qu’elle apporte aux gens qui l’utilisent.

Tout d’abord, voyons ce que Colette Portelance dit de son approche : « L’ANDC est une approche relationnelle de nature affective qui favorise le développement de la créativité par le respect du fonctionnement physiologique et psychologique global de l’être humain et par le respect du rythme de progression des étapes de son évolution, de ses processus de changement et de son autocréation. » 2

Le but premier de sa démarche auprès des gens est de favoriser l’harmonisation de toutes leurs dimensions et leur autonomie, de les aider à reprendre le pouvoir sur leur vie, de leur apprendre à communiquer authentiquement, et de les amener à trouver le chemin de l’amour de soi et de la liberté intérieure en présence de l’autre.

C’est cette expérience saine de la relation qui permet à l’aidé de prendre un nouveau chemin vers plus de satisfaction. L’approche non directive créatrice est globale en ce sens qu’elle respecte le rythme de croissance de chacun et prend en considération les quatre dimensions de l’être humain, c’est à dire le rationnel, l’émotionnel, le corps et la spiritualité. Cette approche est non directive, car Colette Portelance croit que les réponses et les solutions à notre bien-être se trouvent à l’intérieur de nous. Maintenant, parlons de la non-directivité.

On ne peut pas parler de non-directivité sans parler de Carl Rogers. Psychologue humaniste américain, il est le fondateur de la psychothérapie non –directive, approche centrée sur le client et reposant sur la certitude que ce dernier possède le potentiel de se réaliser et la solution à ses propres problèmes. Madame Portelance s’est inspirée de la non-directivité de l’approche rogérienne et y a ajouté des éléments de directivité pour créer la dialectique directivité/non-directivité.

Approche humaniste, l’écoute du monde émotif du thérapeute revêt une grande importance, non seulement pour éviter de mélanger son vécu avec celui de son client, mais également pour éviter de se défendre en rejetant ce dernier. C’est uniquement lorsque le thérapeute entre dans un état d’amour réel de soi et de l’autre qu’il peut inspirer les aidés vers la transformation et le changement, d’où l’importance de prendre en charge sa responsabilité et son vécu.

Au sujet de la pratique de la relation d’aide, Mme Portelance dit : « Je suis maintenant convaincue que faire de la relation d’aide, c’est s’aimer assez, aimer assez l’être humain et aimer suffisamment ce qu’on fait pour que chaque personne avec qui on travaille se sente tellement importante à nos yeux qu’elle apprenne à reconnaître sa valeur, à manifester sa différence et à exploiter son potentiel créateur. »3

Cette influence est incontournable. Elle a une portée déterminante sur le plan de l’équilibre psychique. C’est au travers du travail sur lui-même, en prenant l’entière responsabilité de ce qu’il vit et par l’acceptation et l’amour profond de ce qu’il est, que l’aidant est non directif et a une attitude d’amour véritable pour son aidé.

L’amour a un effet propulseur dans la relation d’aide. L’amour de la vie est directement proportionnel à l’amour de soi. L’amour est en soi la capacité d’agir dans le sens de la satisfaction de ses besoins fondamentaux.

Selon moi, le plus important principe de la relation d’aide par l’ANDC, est le respect des besoins fondamentaux. Les besoins affectifs d’un être humain doivent être satisfaits dans l’optique d’un fonctionnement normal, équilibré, harmonieux et satisfaisant, tant au niveau psychologique qu’au niveau physique. Colette Portelance s’est aussi inspirée de la théorie des besoins de la Gestalt-thérapie dans la création de l’approche non directive créatrice. Voici les principaux besoins qu’elle identifie : le besoin d’amour, de sécurité, d’écoute, de reconnaissance, d’affirmation, de liberté et de créativité. La satisfaction des besoins fondamentaux est vitale, car elle est libératrice d’énergie créatrice et propulsive. Génératrice de plaisirs et de joie, elle maintient l’équilibre du fonctionnement hollistique. En tant que thérapeute, pour que le client en arrive à se créer, à être libre et autonome, il est primordial que j’arrive à l’aimer. D’ailleurs, sans cet amour reçu de la part de mes enseignants durant ma formation professionnelle à la relation d’aide par l’ANDC, je n’en serais pas où j’en suis. Aujourd’hui, je suis en mesure de transmettre l’amour et l’acceptation à mes clients. C’est par l’acceptation de ce qu’ils sont et de ce qu’ils vivent que mes clients connaîtront une libération.

Bien qu’il ne soit pas facile d’illustrer une situation aussi abstraite que l’amour et l’acceptation dans une relation, je vais tenter de relever ce défi!

J’ai une cliente que je nommerai Sylvie. Sylvie est venue me rencontrer à la suite d’une situation conflictuelle dans son couple, déclenchée par la réaction de son conjoint vis-à-vis une relation qu’elle entretient avec un de ses collègues de travail. Elle me disait : « Je cherche à comprendre ce que je vis dans ma relation à mon collègue et ce qui me pousse à entretenir cette relation. » Heurtée par les jugements et les questions de son conjoint à ce sujet, Sylvie rationalisait, se justifiait, imaginait des scénarios la rendant fautive, et se sentait même coupable d’entretenir une relation avec un autre homme que son mari. En l’écoutant, j’ai été touchée par le manque de confiance et le doute qui la faisaient tant souffrir.

Les larmes aux yeux et avec une grande empathie, j’ai dit à Sylvie : « Ce qui me touche le plus lorsque je t’écoute, c’est le manque de confiance en toi et le doute de toi-même que tu portes en ce moment devant la réaction de ton mari. » Se sentant acceptée et aimée, ma cliente a pu toucher à la peine, à la culpabilité et à l’impuissance qu’elle vit lorsque son mari la juge et lui prête des intentions. Parce qu’elle me l’avait affirmé, je savais qu’elle n’avait pas trahi son mari. Je voyais clairement que les sentiments que Sylvie éprouvait pour son collègue étaient de l’amitié bâtie sur une relation de longue date. Elle avait besoin que l’on croie en sa vérité! Néanmoins, plusieurs obstacles intérieurs l’empêchaient de répondre à ce besoin, dont le manque de confiance en elle. Comme thérapeute, j’ai reformulé les mots qu’elle me disait : « Ta vérité c’est que ton collègue de travail est un ami de longue date. » Ce réconfort l’a propulsée à entrer en relation avec son mari et à oser dépasser la peur de sa réaction et la peur de le perdre. Elle a même osé lui poser des limites concernant ses questions et interrogations. Il lui a ainsi été possible d’affirmer ses besoins, celui que son mari la croie et celui d’être respectée dans ses limites. Comment ne pas aimer cette femme? Malgré ses peurs et son manque de confiance, elle a su s’aimer et se respecter dans sa relation avec son conjoint, son collègue et même avec moi.

Comme nous venons de le voir, l’approche non directive créatrice de Colette Portelance est une approche du cœur en ce sens qu’elle fait de l’amour sa priorité. L’amour de soi d’abord, ensuite l’amour de l’autre dans sa globalité. Un travail exigeant qui n’a rien de facile. Un travail auquel je crois et dont je suis convaincue des bienfaits dans la durée. Oser rencontrer un TRA, Thérapeute en Relation d’AideMD par l’ANDCMD c’est s’offrir un cadeau pour aller au cœur de soi avec acceptation et amour. Voilà ce que je vous souhaite, chers lecteurs et lectrices. Je vous accueillerai avec plaisir à mes bureaux de Laval et de Montréal, ou par Skype.

  1. Plus de 250 000 exemplaires vendus au Québec, en France, en Belgique et en Suisse.
  2. PORTELANCE, Colette, Relation d’aide et amour de soi, Éditions du CRAM, page 22.
  3. PORTELANCE, Colette, Relation d’aide et amour de soi, Éditions du CRAM, page 531.

Par Isabelle Côté TRAmd par l’ANDC
Thérapeute en Relation d’Aide par l’ANDC
Thérapie pour enfant, adolescent, adulte, couple et régulation
Coaching de gestion, coaching parental, formation

Isabelle Côté est membre de Psycho-Ressources.


Publié dans Actualités de la Psychologie, Approches Variées, Articles Thématiques | Marqué avec , , , , | Commentaires fermés sur L’approche non directive créatrice et l’amour de soi

Le traitement de l’épilepsie

Le traitement de l’EPILEPSIE, des LESIONS CEREBRALES et de l’ACCIDENT VASCULAIRE CEREBRAL et la méthode « Neurofeedback Excellence »

de Ruby Villar-Documet
Psychologue Clinicienne

Publication : Xavier EON, attaché de presse

Des protocoles rigoureux ont montré que le suivi de l’épilepsie par Neurofeedback apportait des résultats probants, permettant même d’arrêter les médicaments. Résultats surprenants aussi pour les Lésions Cérébrales et les Accidents Vasculaires.

Condensé de l’Etude scientifique sur le Neurofeedback : une méta analyse
Auteur : D. Corydon Hammond, PhD professeur et psychologue affilié à l’école de médecine de l’université de l’Utah
Publication : Journal de Neurothérapie, Vol. 10 (4) 2006
Adaptation, Extrait et traduction de l’anglais : Ruby Villar-Documet
Voir l’étude complet https://www.neurofeedback-neuroscience.fr/neurofeedback-etude-scientifique/

Le Neurofeedback (la rétroaction biologique EEG) est né à la fin des années 1960 comme méthode de traitement des ondes cérébrales à travers le conditionnement opérant. Dès lors, un grand nombre d’études ont été cumulées sur l’efficacité du neurofeedback dans le traitement de l’Epilepsie non contrôlée, des Lésions Cérébrales, et de l’Accident Vasculaire Cérébral, mais aussi du TDA / TDAH, de l’Anxiété, de l’Alcoolisme, du syndrome de Stress Post-traumatique, des Troubles de l’Apprentissage, la Dépression, la Fibromyalgie, l’Autisme, l’Insomnie, les Acouphènes, les Maux de tête, les améliorations des Performances (liste non exhaustive).

La recherche dans le traitement de l’Epilepsie par Neurofeedback a débuté dans les années 70, et elle est riche et rigoureuse. Les études ont démontré l’efficacité du neurofeedback dans le traitement des crises épileptiques. Y compris dans les études croisées, en aveugle, contrôlées par placebo (revu dans Sterman, 2000), ceci, dans toutes sortes d’épilepsie, les crises grand mal, partielles complexes, et petit mal (absence). Les personnes traitées avec efficacité faisaient même partie des cas les plus graves, où la thérapie médicamenteuse anticonvulsive était incapable de contrôler les crises.

La recherche a révélé que le traitement par le neurofeedback produit en moyenne une réduction de 70 % des crises et jusqu’à 82% dans les cas les plus sévères. Ce qui permet entre autres de réduire la prise de médicaments dont les effets à long terme peuvent s’avérer négatifs.

Walker et Kozlowski (2005) ont rapporté que 10 cas consécutifs et 90 % n’avaient pas de crise après le neurofeedback, cependant seulement 20% des cas ont pu cesser le traitement médicamenteux.

Pour le traitement des traumatismes crâniens (fermés et/ou ouverts) et des Accidents Vasculaires Cérébraux par Neurofeedback, les recherches ont débuté dans les années 85 avec des résultats encourageants pour la réadaptation et la rééducation :
Ayers, 1987, 1991, 1999 ; Bounias, Laibow, Bonaly, & Stubblebine, 2001 ; Bounias, Laibow, Stubbelbine, sol sablee, & Bonaly 2002 ; Byers, 1995 ; Hoffman, Stockdale, Hicks, & Schwaninger, 1995 ; Hoffman, Stockdale, & Van Egren, 1996a, 1996b ; Keller, 2001 ; Laibow, Stubblebine, sol sablee, & Bounias, 2001 ; Shoenberger et al., 2001 ; Thornton, 2000 ; Tinius & Tinius, 2001), ainsi que d’un AVC (Ayers, 1981, 1995a, b, 1999 ; Bearden, Cassisi, & Pineda, 2003 ; Putnam, 2001 ; Rozelle & Budzynski, 1995 ; Wing, 2001.

À un moment où un nombre croissant de personnes sont préoccupées par les effets négatifs liés au fait de compter uniquement sur les traitements médicamenteux, la prise en charge par Neurofeedback peut offrir une alternative de traitement supplémentaire et non invasive pour de nombreuses maladies.

Toutefois, le public est averti que, lors de son choix d’un spécialiste, pour le traitement des maladies citées ci-dessus, le clinicien attitré, professionnel de la santé compétent en pathologies et spécialisé dans le traitement par Neurothérapie, doit être dûment autorisé à l’exercice par les autorités de son pays – certifié par des universités et des organismes légitimement reconnus. Pour une optimisation dans le traitement, il doit être idéalement expérimenté.

« Neurofeedback Excellence » : La méthode de Ruby Villar-Documet, résultat de la science et de l’expérience.

Ruby Villar-Documet est Psychologue clinicienne d’orientation scientifique, expert en Neurofeedback et spécialiste dans le traitement des Pathologies Cognitives, Mentales et Neurodéveloppementales. Son atout pour l’exercice, est une combinaison d’expertise scientifique et d’expérience clinique de plus de 20 ans (https://www.rvd-psychologue.com/)

Sa démarche thérapeutique s’introduit à la suite d’une pratique acquise dans différents contextes : hospitalier spécialisé (troubles psychiatriques), expertise psychologique (criminologie – troubles psychiques), enseignement universitaire (psychopathologies), recherche cognitive spécialisée (cerveau humain, troubles psychiques, troubles neuro-développementaux et solutions thérapeutiques en rapport).

Exerçant comme chercheur en sciences cognitives dans un hôpital spécialisé, Ruby Villar-Documet a étudié en profondeur les différentes solutions thérapeutiques et leurs effets sur ses patients, notamment ceux atteints de troubles psychiques et/ou de troubles neurodéveloppementaux.

Pendant des années d’activité mise au service de la guérison des troubles, elle a creusé les informations, comparé et étudié les nombreuses publications scientifiques et approfondi ses connaissances sur l’interactivité entre le Neurofeedback et les diverses pathologies. C’est donc ainsi tout naturellement, que cette approche applicable notamment aux grandes pathologies a intégré la palette thérapeutique de ses traitements.
A fur et à mesure de ses suivis thérapeutiques et de la relecture attentive des séances imparties ; par les échanges en continu avec des cliniciens et des manufacturiers (notamment aux USA et au Canada) et, par le développement permanent de ses connaissances, Ruby Villar-Documet a pu étudier, découvrir et appliquer les divers Systèmes de Neurofeedback. Elle a traité les différentes pathologies afin, par cette approche très riche, de pouvoir comparer et juger de son efficacité et de ses limites. De ces rapprochement et analyse studieux est née sa propre méthode qu’elle a appelée « Neurofeedback Excellence » 1ère génération.

Avant de débuter le traitement, une évaluation en QEEG est effectuée afin d’identifier la ou les régions du cerveau où l’activité électrique est « atypique ».

« Neurofeedback Excellence » 1ère génération avec Z-score, est un traitement qui fait intervenir 3 hauts systèmes de sophistication technologique, issus à la fois des plus récentes technologies mais aussi de systèmes ayant déjà largement prouvé leur efficacité en termes thérapeutiques. Ces systèmes différents et complémentaires vont intégrer graduellement le traitement, en rapport direct avec les progressions thérapeutiques et cliniques des patients.

Ces systèmes de Neurofeedback sont accouplés à des logiciels Z-score intégrant une base de données de référence normative, ce qui permet aux patients d’apprécier en temps réel les progressions réalisées lors du traitement.

La méthode comprend aussi un suivi minutieux des relectures des séances et des corrélations cliniques soignées.

En accord avec les besoins individuels et afin d’accompagner l’évolution psychologique du traitement, une « palette thérapeutique » peut aussi entourer cette Neurothérapie.

A la fin du traitement une comparaison par imagerie QEEG sera faite, entre :

  • L’activité neuronale de différentes régions du cerveau et de la connectivité avant le traitement, avec la localisation et l’identification des fonctionnements atypiques (sous-tendues comme des régions à fonctionnement altéré)
  • L’activité neuronale de différentes régions du cerveau et de la connectivité après le traitement.
    Avec la normalisation du fonctionnement atypique et la diminution ou l’éradication complète du Trouble qui lui été associé.

« Neurofeedback Excellence », cette méthode innovatrice de Ruby Villar-Documet, a permis de soigner un plus grand nombre de troubles Cognitifs, Mentaux et Neurodéveloppementaux de façon durable et profonde, tels que : Autisme, Déficit de l’attention, Hyperactivité, Troubles de l’Anxiété, Trouble Borderline, Trouble Bipolaire, Fatigue Chronique, Troubles Dissociatifs, Epilepsie, Troubles du Sommeil, TOCS, Douleur Chronique ainsi que divers troubles de Neurophysiologie Générale (liste non exhaustive, voir plus https://www.rvd-psychologue.com/neurofeedback-traitement-hyperactivite-depression-fatigue.html )

A propos de Ruby Villar-Documet
• Ruby Villar-Documet
villar-documet@numericable.fr
• 2, Place Malvesin
https://www.linkedin.com/in/ruby-villar-documet
https://www.youtube.com/watch?v=W1FXy6GXP8U
https://www.rvd-psychologue.com
https://www.neurofeedback-neuroscience.fr
https://plus.google.com/u/0/116505624227516620012
• 01 49 05 43 92

« Des Compétences Cliniques d’Expert et un haut niveau de sophistication technologique, agissant sur un large spectre des problématiques ; avec des résultats ciblés et un haut degré de pertinence ».

Ruby Villar-Documet est membre de Psycho-Ressources:

Note: Les images de cet article sont la propriété de Ruby Villar Documet


Publié dans Actualités de la Psychologie, Approches Variées, Articles Thématiques, Problématiques Variées | Marqué avec , , , , , , , | Commentaires fermés sur Le traitement de l’épilepsie

Formation Préparateur Mental (Lille, 2019)

Devenez Préparateur Mental dans l’école de référence des Hauts De France

Grâce au Docteur Sylvain BAERT, vous suivrez une formation, avec certification, permettant d’exercer, en milieu sportif ou d’entreprise, comme préparateur mental pour la performance individuelle.

POUR QUI ?

Vous travaillez dans le domaine :

  • Sportif (Coach Sportif, Entraîneur, Préparateur Physique)
  • de l’Entreprise
  • de la Santé
  • ou du bien-être
  • ou vous êtes simplement intéressé par la préparation mentale.

Vous souhaitez:

  • devenir préparateur mental
  • perfectionner vos savoirs/connaissances
  • mieux prendre en charge vos clients (mieux les accompagner, les coacher ou encore mieux les préparer) qu’ils s’agissent de sportifs ou de salariés

En développant leur condition mentale, les sportifs (ou salariés) pourront booster leur performance et leur bien-être, en gérant mieux les problématiques telles que la confiance en soi, la gestion du stress et des émotions, la motivation, les pensées positives, la fixation d’objectifs, la récupération, ou une meilleure communication.

PROCHAINE SESSION

Attention, places limitées !
– du 03/10/19 au 06/10/19 (4 jours)
– du 14/11/19 au 17/11/19 (4 jours)

La formation s’étend sur 8 jours (2 x 4 jours) de 8h soit 64h de formation en présentiel. Les stagiaires ont aussi accès à un e-learning complémentaire et offert représentant 26h de formation, ce qui représente un total de 90h de formation + évaluation !
Après le suivi de la formation + évaluation, le stagiaire obtient une double certification :

  • Certificat de Préparation Mentale pour la performance professionnelle
  • La certification exclusive préparateur mental ECOAZEN© / ECO2A©

Les objectifs de la certification sont de garantir la compétence à utiliser les concepts et les outils de la préparation mentale, en vue d’améliorer la performance individuelle et le bien-être.

(La méthode ECO2A est une méthode d’auto-préparation mentale et de préparation mentale. C’est une méthode en 5 étapes qui vise le bien-être, la santé, la performance et le fonctionnement optimal de l’individu (sportif,etc) créée par le Dr Sylvain BAERT) .

Pour valider la certification :

  • Dossier synthétique à rendre sur une pratique mentale personnelle
  • Animation d’une séance collective
  • Evaluation (20 questions en QCM)

Tarifs de la Formation :

Validation en cours de la prise en charge par les fonds de formation CPF et FIFPL

Dates d’inscriptions : du 10/03/19 au 30/06/19

  • Offre de lancement : 2 197€ (valable jusqu’au 31/05/19)
  • Prix normal : 2 497€ (tarif pour toute inscription à partir du 01/06/19)

Le tarif comprend la formation certifiante (8 jours en présentiel) + le e-learning complémentaire offert + tous les supports des cours !

Possibilité de paiement en plusieurs fois (nous consulter).

Pré-requis : Exercer ou avoir exercé une activité liée au management ou une activité liée à la performance dans un contexte professionnel, associatif ou sportif, à titre personnel ou en tant qu’éducateur, coach, professeur, ou encore sophrologue.

Vous ne rentrez dans aucune catégorie ? Vous pouvez nous envoyer par mail votre demande et votre dossier et nous ferons une étude au cas par cas.

Les dossiers d’inscriptions complets seront étudiés et évalués par la commission d’admission d’EAES.

La certification est par contre accessible quel que soit le statut du candidat.

VOTRE FORMATEUR

Dr Sylvain BAERT (Formateur)

Docteur en Psychologie, spécialiste en préparation mentale, et préparateur physique, Sylvain BAERT a su tirer le meilleur de ses expériences professionnelles, mais surtout personnelles, pour vous offrir le meilleur de la préparation mentale.

Aujourd’hui expert dans ce domaine, il intervient, depuis 2005 , auprès des étudiants en milieu universitaire, de sportifs de haut niveau, de chefs d’entreprises, pour les aider à développer leurs performances individuelles et gérer leur quotidien avec sérénité et maîtrise à toutes épreuves.

Parce que le savoir se partage, Sylvain rend accessible le fruit de son travail (de plusieurs années !) au travers de cette formation de préparateur mental.

PLUS D’INFOS


Publié dans Actualités de la Psychologie, Formations | Marqué avec , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Formation Préparateur Mental (Lille, 2019)

Soyons positif… Le printemps est là!

Après l’hiver

N’attendez pas de moi que je vais vous donner
Des raisons contre Dieu que je vois rayonner ;
La nuit meurt, l’hiver fuit ; maintenant la lumière,
Dans les champs, dans les bois, est partout la première.
Je suis par le printemps vaguement attendri.
Avril est un enfant, frêle, charmant, fleuri ;
Je sens devant l’enfance et devant le zéphyre
Je ne sais quel besoin de pleurer et de rire ;
Mai complète ma joie et s’ajoute à mes pleurs.
Jeanne, George, accourez, puisque voilà des fleurs.
Accourez, la forêt chante, l’azur se dore,
Vous n’avez pas le droit d’être absents de l’aurore.
Je suis un vieux songeur et j’ai besoin de vous,
Venez, je veux aimer, être juste, être doux,
Croire, remercier confusément les choses,
Vivre sans reprocher les épines aux roses,
Être enfin un bonhomme acceptant le bon Dieu.

Ô printemps ! bois sacrés ! ciel profondément bleu !
On sent un souffle d’air vivant qui vous pénètre,
Et l’ouverture au loin d’une blanche fenêtre ;
On mêle sa pensée au clair-obscur des eaux ;
On a le doux bonheur d’être avec les oiseaux
Et de voir, sous l’abri des branches printanières,
Ces messieurs faire avec ces dames des manières.

26 juin 1878 – Victor Hugo

* * * * *

Quelques citations sur le printemps.

Les filles sont jolies Dès que le printemps est là. de Hugues Aufray

Un mot aimable est comme un jour de printemps. de Proverbe russe

Amour et les fleurs ne durent qu’un printemps. de Pierre de Ronsard

Chaque chose a son temps en hiver comme au printemps. de Dicton français

Les brefs étés ont souvent des printemps précoces. de William Shakespeare

La santé se mesure à l’amour du matin et du printemps. de Henry David Thoreau

Immobile, assis sans rien faire, le printemps vient, l’herbe pousse. de Sagesse chinoise

Ils peuvent tuer toutes les hirondelles, ils n’empêcheront pas la venue du printemps. de Proverbe afghan

L’hirondelle ne fait pas le printemps, mais le chameau fait le désert. de Alfred Capus

L’automne est le printemps de l’hiver. de Henri de Toulouse-Lautrec

Un printemps meurt, en vient un autre Et tout change, et tout est pareil. de Edith Piaf

Il y a des pluies de printemps délicieuses où le ciel a l’air de pleurer de joie. de Paul-Jean Toulet

Les fleurs du printemps sont les rêves de l’hiver racontés, le matin, à la table des anges. de Khalil Gibran

Une seule hirondelle ne fait pas le printemps ; un seul acte moral ne fait pas la vertu. de Aristote

Un seul printemps dans l’année… , et dans la vie une seule jeunesse. de Simone de Beauvoir

Le printemps s’annonce toujours plein de promesses, mais lui au moins les tient. de Félix Leclerc

À bien y penser, c’est triste de réaliser qu’il n’y a qu’un seul printemps dans toute une année… de Céline Blondeau

Publié dans Actualités de la Psychologie, Articles Thématiques, Thèmes Variés | Marqué avec , , , | Commentaires fermés sur Soyons positif… Le printemps est là!

Stage Respiration & Transpersonnel (Pyrénées, Juil. 19)

imagepyrenees-lib-sm– STAGE –
RESPIRATION & TRANSPERSONNEL

6 jours, du 22 au 27 juillet 2019, dans le splendide paysage des Pyrénées Ariégeoises.

Prendre Soin de Soi, en célébrant la Vie qui nous est offerte, Accepter son mouvement, se mettre à son écoute, en lien avec la Terre Mère,  l’Essence-ciel, par le Souffle, la musique, la voix, la danse, la méditation, les états élargis de conscience…

Pour cela, nous ferons appel à différentes techniques liées aux cultures chamaniques, amérindiennes, et orientales ainsi qu’à la Respiration Holotropique pour expérimenter la dimension Transpersonnelle, et découvrir en nous la Source de guérison de nos blessures profondes.

Une technologie d’expansion de conscience combinant l’action de la lumière Hypnagogique et des sons viendra compléter l’étendue de nos propositions.

L’articulation du stage n’est pas un catalogue d’activité. Le programme sera dévoilé au fur et à mesure afin d’optimiser le lâcher prise.

L’ accompagnement est personnalisé, le groupe est constitué au maximum de 12 personnes.

C’est une occasion de vivre des moments intenses, de rencontre, de partage, de révélation de Soi, dans une ambiance de fraternité et de légèreté estivale.
La simplicité, l’authenticité et la liberté d’être seront présentes pour accueillir ce qui vient, ce qui est.

Les accompagnants

Nathalie Gruel et Gilles Jaffré sont psychopraticiens formés à La Respiration Holotropique et à l’ACP (Approche Centrée sur la Personne).

Depuis 15 ans, ils voyagent et explorent l’univers de la psychologie transpersonnelle et du chamanisme.

Conditions pratiques :
– 6 jours, du 22 au 27 juillet 2019
– 495 euros ( si inscription avant le 20 juin )
– 185 euros en pension complète.

Plus d’information :
http://www.psy-holotropique.com

Gilles Jaffré, Relation d’Aide et Psychothérapie
Membre de Psycho-Ressources.
https://www.psycho-ressources.com/relation-aide-therapie/lorient/gilles-jaffre.html

Publié dans Actualités de la Psychologie, Ateliers & Croissance | Marqué avec , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Stage Respiration & Transpersonnel (Pyrénées, Juil. 19)

Magazine Vivre – Mars-Avril 2019

Magazine VIVRE – MARS 2019
HONORER MA VERITE avec Gregory Mutombo

ÉDITORIAL 712 MARS 2019
Par Lucie Douville

Antoine… Surtout n’oublie jamais!

Mes petits-enfants sont pour moi une source inépuisable d’inspiration. Par leur simple façon d’expérimenter la Vie, une seconde à la fois, comme elle se présente, sans perdre de temps à anticiper la suivante; par leur courage, leur persévérance et leur détermination, ils viennent me rappeler tout ce que j’ai déjà été, mais que j’ai fini par oublier.

Quand je cogite mon édito, j’en ai souvent un qui me vient à l’esprit par la facilité déconcertante avec laquelle il incarne un aspect de la vie qui, pour moi, relève du défi. Donc, qui dit « Honorer Ma Vérité » dit Antoine sans hésiter!

La personne la plus importante de ma vie? C’est moi!
Du haut de ses trois ans et quelques poussières, pour lui, honorer sa vérité, est aussi inné que de respirer. En fait, il ne connaît que ça, il ne fait que ça, il est ça. Ce n’est pas compliqué, pour Antoine la Vie se résume en un mot : Moi!

Tout en étant sensible à la présence et aux besoins de son entourage, tout en étant gentil, généreux, avenant, souriant et souvent hilarant, il est conscient que la personne la plus importante dans sa vie, c’est lui.

Et malheur à qui voudrait lui imposer sa volonté. Il finira peut-être par abdiquer, mais jamais sans avoir livré une offensive musclée pour défendre aussi bien son territoire que son intégrité.

La personne la plus importante de ma vie? C’est toi!
Alors, dites-moi, que peut-il bien arriver dans la vie d’un petit guerrier aussi déterminé pour qu’il en vienne, un jour, à se reléguer lui-même au rang de subordonné, délaissant la confrontation au profit de la soumission? L’autre.

En grandissant, Antoine va réaliser que cet autre, qu’il n’avait cru qu’accessoire à sa vie, est non seulement plus grand, mais aussi plus « puissant » que lui. Devant cette situation, il ne verra plus qu’une seule option : abdiquer. Il va donc entrer dans l’univers du faire pour plaire, s’exilant toujours un peu plus des terres qu’il avait jusque-là foulées, celles de la confiance en lui-même et en sa propre vérité.

Mais l’autre c’est qui?
Dans notre vie, l’autre pourra prendre différents visages selon notre âge : toute personne représentant l’autorité : père, mère, professeur, employeur…; toute personne significative dans notre vie : frères, sœurs, enfants, amis, amies, amoureux, amoureuses, femme, mari…; ou tout ce que la société va tenter de nous imposer comme « vérités » : médias, mode, religions, maitres à penser…

Plus on va donner notre pouvoir à l’autre, plus on va s’éloigner du nôtre. Ce qu’il va penser de nous aura préséance sur tout. Même un pur inconnu rencontré sur la rue pourra nous faire douter juste par le regard qu’il va nous porter. Et c’est sans parler des milliards d’inconnus à qui on va donner le pouvoir de nous discréditer par de simples messages « postés » sur des réseaux souvent trop asociaux.

Dieu Merci!
Dans la pièce Coriolan de Shakespeare créée en 1607, Coriolan dit : « C’est lorsqu’on est vieux qu’on souffre le plus de l’exil. ». Et j’oserais ajouter : « Dieu merci! » Pourrait-on imaginer plus triste fin que celle d’un exilé qui a passé la quasi totalité de sa vie à se restreindre au moule que l’autre lui avait imposé sans jamais avoir été pleinement qui il est, sauf durant trois petites années?

Dieu merci l’exilé aura beau tout oublier, sa terre d’exil, elle, ne l’oubliera jamais et c’est des profondeurs de son être qu’elle va continuer à l’appeler pour, qu’un jour, enfin, il amorce sa véritable quête, celle où ce que l’autre en pense n’aura plus aucune importance, celle où honorer sa vérité sera aussi inné que de respirer.

Merci Antoine!
Fini le faire pour plaire. Je ressens aujourd’hui le besoin impérieux d’accueillir sans jugement et avec gratitude tout ce que j’ai fait dans ma vie, car c’est grâce à ça qu’aujourd’hui je suis qui je suis. Je veux maintenant fouler ces terres d’où je m’étais exilée, celles de la confiance en moi et en ma vérité.

Merci Antoine de nous rappeler ce qu’un jour, à nouveau, tu te souviendras : la personne la plus importante de ta vie, c’est toi!

Lucie Douville, alias Mamie

VERSION NUMÉRIQUE EN VENTE DIRECTEMENT SUR LE SITE DE VIVRE

MARS-AVRIL 2019
DOSSIER : HONORER MA VERITE
avec Gregory Mutombo

« Oui, mais… Qu’est-ce que ça te dit, à toi? » Nous sommes tous en quête de Vérité. Certaines personnes vont la chercher dans la Religion, d’autres le Bouddhisme, la Torah, la Spiritualité… Elles vont y trouver des croyances, trucs, façons d’être, de faire et de penser pour les aider à améliorer leur vie, cœur, corps, âme et esprit aussi. Mais il reste que ces doctrines sont extérieures à nous. Comme nous sommes uniques avec un chemin de vie qui l’est aussi, la seule vérité qui puisse vraiment nous permettre d’évoluer, c’est la nôtre. Pas celle des autres.

Honorer MA vérité, c’est arrêter de donner plus de crédit à ce que j’entends à l’extérieur pour écouter ce qui monde de l’intérieur, c’est reconnaitre que je possède déjà, en moi, tout ce dont j’ai besoin pour mener ma vie à bien.
Une partie de moi, en moi, Sait… C’est MA vérité. Je dois juste apprendre à me faire confiance et à l’écouter.

Telle est le vaste et grandiose sujet que nous abordons avec Gregory Mutombo dans ce tout nouveau dossier du Magazine VIVRE.

Dans ce dossier, VIVRE vous propose des réflexions sur…
– TREMBLE, MAIS AVANCE… Avance vers Ta vérité – Gregory Mutombo
– LE CHEMIN DE VIE LE PLUS COURT? Celui de la fidélité à son coeur.
– NOUS POUVONS TOUS GRAVIR NOTRE EVEREST Suffit de s’y engager!
– LA MÉMOIRE : Une vérité à manier avec prudence…
– ACCUEILLIR MA VÉRITÉ DU MOMENT Moment après moment…
– DE L’INTIMIDATION AU PARDON Le chemin de la liberté absolue
– VERS UNE HUMANITÉ VRAIE Réhabiliter l’enfant que nous avons été

AUSSI, DANS LE MAGAZINE VIVRE…

ALIMENTATION CÉTOGÈNE : Une petite visite à l’épicerie ? – Je ne pensais jamais qu’un jour j’en viendrais à dire que j’aime faire mon épicerie. C’était devenu pour moi une obligation dont je me serais facilement passé. Je pensais encore moins qu’un jour je retrouverais le gout de cuisiner alors que cuisiner ne faisait plus partie des plaisirs de ma vie depuis quelques années. Eh bien je m’étais trompée! L’épicerie et la cuisine sont devenus mes deux endroits de prédilection où je peux m’amuser à explorer, aussi bien intellectuellement que gustativement, tout ce que je suis en train de découvrir grâce à l’alimentation cétogène.

FAMILLE : On a mis quelqu’un au monde, on devrait peut-être l’écouter ! – Privilège ou devoir, l’adulte est celui qui reçoit les souffrances de l’enfant. Lorsque l’enfant d’âge préscolaire tait ses frustrations et obéit sans contestation et sans pleurs, il n’est pas moins souffrant. Même s’il a déçu, il faut que quelqu’un s’engage à défendre l’enfant. Il faut s’occuper des blessures car elles s’ajoutent au poids de l’histoire familiale déjà engrammée dans sa mémoire. Jusqu’à ce que l’enfant puisse avoir suffisamment de maturité pour s’expliquer lui-même, il a besoin de quelqu’un, acquis à sa cause, qui prendra la parole en son nom et tentera de réparer sa souffrance.

CŒUR À COEUR : Aller au fond du fond de soi – Rencontre avec Alexandre JOLLIEN – C’est très difficile de ne pas se laisser happer par le monde des apparences. Si on prend l’exemple du corps, c’est évidemment valorisant de se sentir aimé par l’autre. Mais on doit comprendre que la véritable consolation ne viendra jamais de l’apparence ou de l’extérieur, mais qu’elle est à découvrir au fond de son être.

SANTÉ GLOBALE : ALLERGIES : La victoire du corps sur le pollen ! – Pas facile les allergies, surtout lorsqu’elles perdurent des mois d’avril à octobre. Éternuements, nez bouché, yeux qui piquent… Attention, cette année pas question de rester enfermé! VIVRE a donc demandé à ses collaborateurs de partager avec vous leur savoir, leurs trucs et astuces pour vous aider à préparer votre corps si jamais vous étiez aux prises avec des allergies. Qui sait, cet été sera peut-être le premier été que vous pourrez apprécier de votre vie!

SPIRITUALITÉ : Mourir à qui j’étais pour renaitre à qui je suis… – Vous a-t-il déjà été demandé ce qu’est l’Essentiel de votre vie? Vous est-il possible d’être qui vous êtes tout simplement pour être bien ou choisissez-vous ne pas être qui vous êtes pour répondre aux critères des autres? Pour « être vraiment qui vous êtes », vous devez accepter de mourir pour renaître : mourir à qui vous avez essayé d’être, mourir à ce que vous croyez être ou mourir à ce que les autres désirent que vous soyez pour enfin renaître à qui vous êtes vraiment.

VIVRE À 2 : Faire des compromis? Ou se compromettre… Abandonner son rêve d’avoir des enfants parce que notre partenaire en a déjà et qu’il n’en veut plus se fait rarement dans le respect de son intégrité personnelle. Ici on voit la différence entre faire un compromis et se compromettre.

TRUCS ÉCOLOS – IDÉES BRILLANTES : VIVRE vous propose des trucs et astuces santé pour vous aider à améliorer la qualité de votre vie dans la simplicité de votre quotidien. Dans cette parution nous parlerons de cohérence cardiaque et des bienfaits du thym!

VIVRE AU QUOTIDIEN : La Vie est une école – Informer, c’est déjà très bien, mais mettre à la disposition des gens des outils concrets pour les aider à passer à l’action, sans avoir à escalader l’Everest, c’est encore mieux! Dans cet article vous trouverez donc des trucs simples, pratico-pratiques et faciles à intégrer dans votre quotidien. Ils vous sont offerts par les formateurs de la plateforme de formation en ligne Vivre au quotidien!

App Store Apple:
https://appsto.re/ca/AKdq2.i

GooglePlay Android:
https://play.google.com/store/apps/details?id=com.piranha.vivre&hl=en

VIVRE est membre de Psycho-Ressources
https://www.psycho-ressources.com/toile/magazine-vivre.html


Publié dans Actualités Psycho-Ressources, Magazines, Publications | Marqué avec , , , , , , | Commentaires fermés sur Magazine Vivre – Mars-Avril 2019