Devenez enfin votre meilleur ami !

Devenez enfin votre meilleur ami
et soyez bienveillant
avec vous-même

Bruno Bégin

C’est le titre de ma prochaine conférence en ligne.

J’ai longuement réfléchi au sujet que j’allais aborder lorsque mon agent a souhaité que je prépare une autre conférence virtuelle.

Je me suis rappelé à quel point les derniers mois ont été marqué par l’importance d’être bienveillant envers les autres, mais il y avait peu d’attention sur la bienveillance envers soi-même.

Et à ce niveau, les besoins sont énormes.

La plupart des gens ont été éduqués à développer leur capacité à prendre soin des autres alors que très peu savent comment prendre soin d’eux.

Habituellement, nous accordons une grande importance aux personnes envers lesquelles nous sommes bienveillants.

Êtes-vous suffisamment important à vos yeux pour vous traiter avec bienveillance?

Lorsque j’étais clinicien, les gens qui venaient en consultation avaient pour la plupart une grande difficulté à prendre soin d’eux-mêmes (ils avaient tendance à s’oublier) alors que c’était relativement facile de prendre soin des autres.

Ce qui est paradoxal, c’est que la plupart des gens souhaitent avoir de l’énergie et le plus d’outils pour gérer leur quotidien alors que certains se font carrément du harcèlement psychologique!

Comment peut-on se maltraiter et se sentir bien dans sa peau?

Pour être bienveillant envers soi-même, il est important au préalable de nous accorder de la valeur, n’est-ce pas?

Et la valeur que l’on s’accorde dans les différents domaines de notre vie, ça s’appelle l’estime de soi.

Et oui, il est difficile de prendre soin de soi lorsque le niveau d’estime est faible.

Plusieurs auront la peur de passer pour une personne égoïste en pensant que cela peut être mal vu aux yeux des autres.

Qui a dit cela?

Mal vu selon qui?

Attention aux croyances limitantes.

Voici quelques conseils pour avoir de la bienveillance envers soi-même:

  • Prenez du temps pour identifier les pensées nuisibles, énergivores et être à l’écoute des émotions qui s’y rattachent;
  • Portez votre attention sur ce qui est bon en vous (qualités, talents, forces, etc.);
  • Traitez-vous comme vous le feriez avec le meilleur ou la meilleure de vos amis-es.

Le 27 septembre prochain, j’approfondirai le sujet lors de ma conférence
« Devenez enfin votre meilleur ami et soyez bienveillant avec vous même ».

Cette conférence en ligne suit un rythme dynamique et offre une présentation claire, des émotions à coup sûr, des applications concrètes.

Un document d’accompagnement avec des exercices concrets vous sera offert suite à la conférence.

De plus, vous recevrez un rabais de 25% sur ma prochaine conférence d’octobre!

Tout sera en place pour vous faire vivre une expérience virtuelle inoubliable.

Vous aurez une envie irrésistible de pratiquer la bienveillance envers vous-même.

Vous inscrire à cette conférence, c’est investir dans votre potentiel.

Au plaisir de partager avec vous ce contenu passionnant avec bienveillance!

Bruno Bégin, M.Éd.
Conférencier professionnel et formateur du Québec
http://brunobegin.com

Bruno Bégin est membre de Psycho-Ressources.
https://www.psycho-ressources.com/conferencier/montreal/bruno-begin.html


Publié dans Actualités de la Psychologie, Colloques & Conférences | Marqué avec , , , , , , , | Commentaires fermés sur Devenez enfin votre meilleur ami !

Faire face à la dépression: Réflexions, trucs et outils

Faire face à la dépression
Réflexions, trucs et outils

Par Serge Larochelle
Béliveau Éditeur

SOMMAIRE

Un merveilleux coffre à outils rempli de trucs éprouvés! Faire face à la dépression – réflexions, trucs et outils – s’adresse autant aux personnes atteintes de dépression qu’aux gens qui les accompagnent ainsi qu’à tous ceux qui recherchent des pistes de compréhension et de réflexion afin de comprendre et démystifier cet état de mal-être.

Dans cet ouvrage, vous trouverez d’abord trente textes concernant une panoplie de sujets sur la dépression et la maladie mentale. Des préjugés entourant la dépression en passant par les expertises médicales, le harcèlement psychologique, le système de santé, la déprime passagère, l’homme face à la maladie et plusieurs autres. Teintés d’humour, ces textes apportent des réflexions et des questionnements sérieux entourant la santé mentale.

L’auteur présente ensuite les distorsions cognitives. Quelles sont-elles ? Quels effets néfastes ont-elles sur vous ? Comment les identifier et les combattre le mieux possible afin de vivre plus sainement ? Pour les reconnaître davantage, éviter les pièges dans votre vie quotidienne et, ainsi, garder une vie des plus fonctionnelles, plusieurs exemples y sont apportés. L’estime de soi y est aussi abordée.

Pourquoi avoir une bonne estime de soi et comment y parvenir ? À l’aide d’exemples concrets, d’une explication très claire, de petits tests, d’objectifs faciles et de trucs simples, vous pourrez évoluer plus positivement.

Ce livre se veut une réflexion sur la dépression afin d’y puiser des pistes de solution pour les jours un peu plus gris…

DÉTAILS

ISBN: 978-2-89793-037-0
ISBN numérique: 978-2-89793-038-7
Nombre de pages: 180
Format: papier, epub

Pour en savoir davantage :

Pour commander:

TABLE DES MATIÈRES

Avant-propos.
Prologue.

PARTI UN
Réflexions sur la dépression et la santé mentale

Vous connaissez une personne dépressive.
La dépression, ce n’est pas la fin du monde.
Ces maux que les gens ne voient pas.
Les gars face à la dépression.
Parlons coupures, en santé mentale.
Avoir un bonheur satisfaisant.
Les confidences des gens.
Nous et nos proches faces à la maladie.
Et si nous élisions des députés qui ont déjà souffert de dépression.
Le bonheur d’une dépression.
La maladie et ses préjugés.
Être partit prenante de sa thérapie.
Vos raisons sont bonnes, vous n’avez pas à vous justifier.
Dépression ou déprime passagère.
Quand les préjugés sont tenaces.
Que dire des expertises psychiatriques??
Je dois parler de mes qualités… Mes quoi??
Est-ce que ça vaut vraiment la peine de se suicider pour ça??
Mon expérience face au harcèlement psychiatrique.
Dépression-suicide-répercussion.
Notre système de santé est bien mal en point.
L’homme et la maladie.
Vous désirez aider une personne dépressive
Maudites émotions!
Pour garder la forme ? Le budget d’énergie.
Le mal des mots.
Toi? L’adolescent : Tu es trop jeune pour avoir le vague à l’âme.

PARTIE 2
LES DISTORSIONS COGNITIVES

Les 10 distorsions cognitives.
Définitions.
1- La pensée «?tout ou rien?».
2- La généralisation excessive.
3- Le filtre mental.
4- La disqualification du positif (ou le rejet du positif).
5- Les conclusions hâtives.
6- Le phénomène de la lorgnette (l’exagération/la minimisation).
7- Les raisonnements émotifs.
8- Les «?je dois?» et les «?je devrais?».
9- L’étiquetage ou les erreurs d’étiquetage.
10- La personnalisation.
Synthèse des distorsions cognitives

PARTIE 3
INFOS, TRUCS ET OUTILS :

Les chiffres sur la dépression.
Les raisons qui peuvent causer la dépression
Les effets pervers de la dépression.
Burnout ou dépression?
L’échelle de dépression de Hamilton.
Quelques outils pour un mieux-être.
Quelques trucs anti-stress.
L’estime de soi.
La grille des qualités.
Ressources.
CONCLUSION

Serge Larochelle est membre de Psycho-Ressources


Publié dans Actualités de la Psychologie, Livres, Publications | Marqué avec , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Faire face à la dépression: Réflexions, trucs et outils

Les émotions et leurs impacts au quotidien

Les émotions et leurs impacts au quotidien

Lorsque j’étais plus jeune, j’avais de la difficulté à identifier les émotions que je ressentais et je n’arrivais pas à saisir les messages que mon corps m’envoyait. Je ne pensais pas que mes comportements et mes décisions pouvaient être influencés par mes émotions.

À l’époque, je préférais étouffer ce que je ressentais car je ne savais pas quoi faire avec ce qui se passait et personne ne m’avait appris. Bref, je mettais la poussière sous le tapis. Vous pouvez imaginer la suite au fil des ans! Si on ne s’occupe pas de la poussière, elle finit par s’accumuler et un jour, on trébuche dedans! C’est exactement ce qui m’est arrivé.

Pendant plusieurs années, j’ai cherché à comprendre et à contrôler ces sensations invisibles, si puissantes parfois, me faisant passer du sentiment d’invincibilité à celui d’une mauviette! Parfois avec une colère si envahissante que mon cerveau se transformait en gélatine et plus rien d’intelligents pouvaient se dire ou faire. Après avoir retrouvé mes esprits, c’est le remord qui venait prendre sa place. Vous connaissez ce genre de sensation?

Contrôler ouf! Plus j’essayais de contrôler, plus j’avais l’impression de perdre le contrôle et je n’arrivais pas à comprendre. Vous savez quoi? Le jour où j’ai cessé de vouloir contrôler mes émotions et je me suis mis à l’écoute de ces sensations parfois agréables, parfois désagréables, j’ai pris conscience que j’avais peut-être quelque chose à apprendre ou un message à saisir dans ce que je ressentais comme palette émotionnelle.

De votre côté, il vous arrive de ne pas comprendre les émotions que vous ressentez? Qu’avez-vous tendance à faire lorsque cela se produit?

Avez-vous remarqué qu’il est difficile d’expliquer de façon logique et rationnelle une émotion ressentie? Comme si le cœur et la tête ne parlaient pas le même langage? C’est un peu cela. Les émotions sont des expériences sensorielles qui utilisent des marqueurs corporels pour indiquer notre état général.

La fonction des émotions est la même que les petites lumières du tableau de bord de votre véhicule! Elles vous renseignent sur l’état de ce dernier et vous permet de prendre les décisions qui s’imposent pour vous assurer du bon fonctionnement et de la conduite sécuritaire de votre véhicule!

Comment êtes-vous à l’écoute de vos émotions lorsque des petites lumières s’allument dans votre tableau de bord? Que faites-vous lorsque le signal est plus important?

Lorsque vous n’êtes pas en mesure de comprendre la fonction ou le déclencheur de certaines émotions, et que votre véhicule (corps) en souffre ou est à risque d’en souffrir, il s’avère important de consulter une personne qui vous aidera non seulement à comprendre, mais à poser des gestes concrets qui permettront d’éviter la répétition de situations désagréables. Au même titre que nous prenons un rendez-vous avec notre garagiste lorsque le tableau de bord nous indique des choses que nous ne pouvons pas régler seul (exemple : la lumière « Check Engine »).

Aujourd’hui que diriez-vous d’identifier les émotions que vous ressentez…

Voici trois façons de vous poser la question:

1) Comment je me sens en ce moment ?
2) Je me sens comme quoi ? (une image qui représente l’émotion peut permettre de représenter celle-ci de façon symbolique)
3) Je me sens comme quand ? (une situation où j’ai vécu la même émotion permet parfois de mieux comprendre ce qui se passe à l’intérieur)

Pour chacune des émotions identifiées, vous pouvez vous demander: «Qu’est-ce que cette émotion me renseigne sur moi?» Une émotion agréable peut être en lien avec un besoin qui est répondu ou satisfait alors qu’une émotion désagréable peut être davantage reliée à un besoin qui n’est pas répondu ou satisfait.

Je me suis rappelé qu’une émotion, c’est comme un élastique : plus on cherche à s’en éloigner, plus elle nous revient à la figure! Il vaut mieux s’en occuper que de chercher à les fuir…

Vous souhaitez aller plus loin dans votre démarche, mieux comprendre, apprivoiser, utiliser vos émotions au quotidien? Je vous invite à vous inscrire à ma conférence en ligne du 26 août prochain qui s’intitule :
«L’impact des émotions : quoi faire avec ce que je ressens»

Cette conférence est un rendez-vous entre vous et moi pour aborder le monde émotionnel de façon concrète, pragmatique et dynamique! Ce n’est pas un webinaire! C’est une rencontre de 60 minutes qui vous servira le reste de votre vie. Très peu de gens ont appris à maîtriser leur monde émotionnel, cela ne s’enseigne pas à l’école.

Peu importe votre profession, que vous soyez coach, clinicien, thérapeute, consultant, professionnel RH, plombier, camionneur ou tout autre type de travail, vous risquez d’apprécier fortement cette rencontre qui sera, en quelque sorte, un temps d’arrêt pour valider ou faire le point sur l’impact des émotions dans votre quotidien.

Au plaisir de vous retrouver le 26 août prochain!

Bruno Bégin, M.Éd.
Conférencier professionnel et formateur du Québec
http://brunobegin.com

Bruno Bégin est membre de Psycho-Ressources.
https://www.psycho-ressources.com/conferencier/montreal/bruno-begin.html


Publié dans Actualités de la Psychologie, Articles Thématiques, Colloques & Conférences | Marqué avec , , , , , , , | Commentaires fermés sur Les émotions et leurs impacts au quotidien

Créer … Simplement !

Art-thérapie à Trois-Rivières
sur les bords de la rivière St-Maurice.

Entrez grandeur nature dans votre espace et devant la page blanche laissant libre cours à votre geste créateur… À l’écoute de nos forces créatrices sans chercher « à faire beau » rien d’autre qu’Être… là !

Venez vivre l’expérience avec Soi tout en étant accompagné et avec l’effet « stimulant » du groupe, dans un climat propice à l’abandon et sans jugement…

Puis, partagez en conscience, en images, en mots et dans l’humour !

Ce studio / atelier Art en Soi se donne les vendredis de 12h30 à 16h15 à une fréquence d’une fois par mois.

DATES :
16 octobre, 13 novembre et 11 décembre 2020 et
15 janvier, 12 février, 12 mars, 16 avril et 7 mai 2021

COÛT :
475$ EN TOUT POUR LES 8 ATELIERS
515$ APRÈS LE 7 SEPTEMBRE 2020
Matériel d’art inclus et tisanes

INSCRIPTION :
Acompte 150$ non remboursable sauf annulation
(inclus dans le prix de l’atelier).
Pour gestion administrative et pour créer un engagement envers soi et envers le groupe.

POUR INFO ART-THÉRAPIE

***À noter : Aucune habileté artistique n’est requise !

Une invitation à l’Abandon à Soi et à la Créatrice !

Natasha Francoeur
Courriel: natasha@xittel.ca
Téléphone: 819-378-8488

Natasha Francoeur, Art-Thérapeute, est membre de Psycho-Ressources


Publié dans Actualités de la Psychologie, Articles Thématiques, Ateliers & Croissance | Marqué avec , , , , , , | Commentaires fermés sur Créer … Simplement !

Magazine VIVRE – Être… C’est tout !

Magazine VIVRE – Juillet-Aout 2020 – Être… C’est tout !

ÉDITORIAL DE LUCIE DOUVILLE

Quand on nait, on Est

En fait, c’est tout ce qu’on sait faire! ÊTRE est notre seule et unique priorité. Idéalement, ça devrait être ainsi tout au long de notre vie, mais bon… Au début on « est », puis on commence à « faire », à faire un peu plus, à faire toujours plus et, sans trop s’en rendre compte, on perd de vue qui on est. On fait.

Dieu merci, la Vie nous a dotés d’une sauvegarde automatique de toutes nos données…

Être me suffit

Tout comme le gland porte en lui l’avenir du chêne, sous des allures d’extrême fragilité l’enfant porte déjà, gravé en lui, la totalité de l’Être humain qu’il va devenir, non pas au niveau de ce qu’il va faire dans la vie, mais de qui il va Être tout au long de sa vie : son identité, son essence, ses valeurs, ses qualités, ses forces, ses talents, ses rêves, ses aspirations, c’est-à-dire qui il est déjà.

C’est surement cette qualité de présence qui nous attire autant chez un jeune enfant. On ressent sa capacité à Être lui-même, sans compromis, sans faux-semblant, sans déguisement. Il est sans rien avoir à dire, à prouver, à gagner, à parader. Il n’a ni besoin de plaire ou d’être validé. Il est. Ça lui suffit. Ainsi va sa Vie.

Puis vient le « tout-faire-pour »

Mais si, au début, nous sommes persuadés que nous n’avons rien à faire pour Être – et nous avons raison – lentement mais surement cette croyance va s’inverser pour devenir « Je dois tout-faire-pour » être…

Nous allons donc commencer à tout-faire-pour être gentil, pour plaire, pour être aimé; tout-faire-pour avoir des amis, pour être accepté; tout-faire-pour performer, pour réussir, pour gagner, pour gagner encore plus, toujours plus. On va finir par croire dur comme fer qu’il faut tout-faire-pour réussir dans la vie.

Tout-faire-pour! Mais jusqu’où?

Dans cette jungle du tout-faire-pour, si certaines des choses que nous allons faire vont être en parfaite résonnance avec qui nous sommes vraiment, il y en a d’autres qui vont nous en éloigner dangereusement.

Certaines personnes vont « gagner leur vie » au détriment des valeurs et des rêves qu’elles portent; d’autres vont passer leur vie à « être-comme » ceux qui les ont précédés, éduquant comme ils ont été éduqués, aimant comme ils ont été aimés, jugeant comme ils ont été jugés. Sans oublier tout ce que l’on pourra faire juste pour être aimé.

Plus j’en faisais, moins ça marchait!

Personnellement, j’ai déjà vécu une relation de couple dans laquelle je me suis littéralement perdue de vue. Au départ j’étais persuadée que je devais « tout-faire-pour » que ça marche, car être simplement moi ça ne suffirait pas.

Mais plus j’en faisais et moins ça marchait, et moins ça marchait, plus j’en faisais, m’éloignant toujours plus de qui j’étais. Et, un jour, je n’ai plus reconnu la femme que j’étais devenue.

Qu’est-ce qu’on fait maintenant?

Si mettre fin à cette relation a été pour moi une véritable bénédiction, dans les jours qui ont suivi je ne reconnaissais plus rien de ma vie. J’avais l’impression d’être debout devant un trou béant, c’était paniquant. En m’exilant au pays du « faire », j’avais perdu tous mes repères. Je ne savais plus ni qui j’étais, ni ce que j’aimais, ni ce que je voulais.

Alors qu’est-ce que j’allais faire??? Rien… ÊTRE allait devenir ma seule et unique priorité. Je voulais me retrouver pour ne plus jamais, ô grand jamais, m’abandonner.

Revenir à nos racines

Tout comme le gland porte en lui la force et la droiture du chêne, nous portons tous, gravé au cœur de notre cœur, tout ce qui fait de nous l’être humain unique au monde que nous sommes. Rien ni personne ne pourra jamais rien nous enlever et nous pourrons toujours venir nous y enraciner pour y puiser la force et le courage d’avancer.

Entre la ligne de départ et le fil d’arrivée

Une vie, c’est l’odyssée qui relie deux rives opposées, de la ligne de départ au fil d’arrivée, du premier souffle au dernier. Et entre les deux qu’est-ce qu’on est venu faire sur Terre?

Au début on « est », puis idéalement, on continue à être, à être un peu plus, à être toujours plus… En fait, ÊTRE c’est tout ce qu’on est venu faire sur Terre.

Lucie Douville, Éditrice


VERSION NUMÉRIQUE EN VENTE DIRECTEMENT SUR LE SITE DE VIVRE

JUILLET 2020 – EN BREF !
DOSSIER : ÊTRE… C’est tout ! Avec Danièle Henkel

Comment expliquer que le « Faire » devienne si important dans nos vies, à un point tel qu’on est tellement dans le « Faire » qu’on finit presque par oublier qui on est? Sommes-nous venus sur Terre juste pour faire?
Est-ce ce qui explique pourquoi le monde des affaires est parfois si dur, si froid, si intransigeant, presque sans cœur… Comme si, pour réussir, il fallait oublier qui on EST mettre notre humanité de côté, serrer le poing et foncer tête baissée; prêt à tout pour atteindre le sommet. Est-ce vraiment une « bonne affaire » que de sacrifier qui on est juste pour dépasser, accumuler et parfois même écraser? Triste vie qu’une vie qui se résume à faire sans ne plus oser ÊTRE! Danièle Henkel est l’exemple vivant d’une femme qui a réussi non pas au détriment de qui elle est, mais grâce à qui elle est!

Passionnée, authentique et empreinte d’empathie, elle n’a rien sacrifié, ni de sa féminité, ni de son humanité, pour réussir en affaires. Au contraire elle en a fait sa clé, son assise, sa force, sa raison d’être. Femme d’intuition, femme de cœur, elle nous invite à faire de notre humanité le plus haut des sommets auquel nous puissions aspirer.

Comme le dit si bien Danièle Henkel : « Avant je faisais… Aujourd’hui Je Suis! » Tel est le vaste et grandiose sujet que nous aborderons dans ce tout nouveau dossier du Magazine VIVRE.

Dans ce dossier, VIVRE vous propose des réflexions sur…

  • AVANT, JE FAISAIS… AUJOURD’HUI, JE SUIS! Rencontre avec Danièle Henkel
  • L’ESSENTIEL EST IMMATÉRIEL La bienveillance en affaires c’est la clé!
  • LEADEURSHIP : L’ÉGO OU LE CŒUR? Une question de survie!
  • REPLACER LA VIE AU CŒUR DE NOS CHOIX Devenir des leadeurs créateurs
  • MA DÉFINITION DE LA RÉUSSITE Revue et corrigée!
  • « VIBRER » À NOTRE ÊTRE PROFOND « Être » en affaires, c’est rentable!

AUSSI, DANS LE MAGAZINE VIVRE…

VIVRE AUTREMENT : « Aimes-tu ce que tu vois de ta Vie ? » – En bon petit grain de sable, notre virus couronné est venu faire dérailler un engrenage qui était déjà bien mal barré… On fonçait droit dans un mur, ou plutôt dans deux! Un mur en tant que société : pollution, politique, guerres, mondialisation, course vers l’avoir au détriment de l’être… Et le deuxième? Le nôtre!

CŒUR À COEUR : ÊTRE VRAI… Il n’y a que ça qui compte ! Rencontre avec Christian Sbrocca – Quand j’ai commencé à écrire des chansons, j’avais besoin de me libérer moi-même. Je vivais des angoisses, de l’anxiété. J’avais besoin de me faire du bien à moi-même. J’ai alors réalisé que quand on met 100 % d’honnêteté, de cœur et d’âme dans ce que l’on fait, ça transpire et le message passe…

VIVRE EN FAMILLE : TDAH et jeux vidéo, Impacts et conséquences – On me demande souvent, à titre de clinicien intervenant auprès d’enfants qui doivent vivre avec le TDAH, si les jeux électroniques ont un impact sur le développement du cerveau de l’enfant. La réponse est OUI!

VIVRE HEUREUX AU BOULOT Le défi? ÊTRE SOI au travail comme partout ailleurs! – La réussite professionnelle est devenue un mode de vie. Tout comme collectionner les diplômes et les certifications pour accéder à une promotion méritée est très actuel, nous mobilisons nos énergies à exceller dans le monde du travail. Sans trop d’efforts, nous acceptons les sacrifices afin de meubler cette carrière que nous exposons avec grand plaisir… Et si nous développions une perspective plus vaste du succès?

BIEN MANGER POUR MIEUX VIVRE : Ma croisade pour la vie – Durant la période où j’ai été forcée de m’immobiliser, Dieu sait que j’ai eu le temps de penser… Comment est-ce que je pourrais encourager encore plus le bio, l’achat local et bien entendu la santé? Alors j’ai commencé à chercher et j’ai trouvé tout plein d’idées.

SANTÉ GLOBALE : Mon IMMUNITÉ c’est MA clé – Ce n’est pas seulement l’hiver ou en période de pandémie qu’il faut voir à notre immunité. C’est une responsabilité à assumer 365 jours par année. Mais par où commencer?

VIVRE À 2 : Quand les enfants quittent la maison… Que devient le couple? – Être soi-même en couple, merveilleux! Mais qui suis-je maintenant que le p’tit dernier a quitté le nid? Mes valeurs, croyances et convictions profondes seront probablement les mêmes. Mais qu’en est-il de mes gouts, de mes passions, de mes attentes? Où pourront-ils s’insérer dans ce nouveau partenariat à deux, sans y perdre mon identité?

SAVIEZ-VOUS QUE… : Un potager sur mon balcon? J’adore! – Mini balcon? Raison de plus d’en faire un endroit convivial! Créez un cocon de verdure où vous prendrez plaisir à vous évader et vous détendre au beau milieu de la jungle urbaine.

VIVRE AU QUOTIDIEN : La Vie est une école – Informer, c’est déjà très bien, mais mettre à la disposition des gens des outils concrets pour les aider à passer à l’action, sans avoir à escalader l’Everest, c’est encore mieux! Dans cet article vous trouverez donc des trucs simples, pratico-pratiques et faciles à intégrer dans votre quotidien. Ils vous sont offerts par les formateurs de la plateforme de formation en ligne Vivre au quotidien!

VIVRE est membre de Psycho-Ressources
https://www.psycho-ressources.com/toile/magazine-vivre.html


Publié dans Actualités de la Psychologie | Commentaires fermés sur Magazine VIVRE – Être… C’est tout !

Hynose & Thérapies brèves

Hypnose & Thérapies brèves
Revue internationale de langue française

Editions Métawalk
https://www.ressourcesmentales.com

SOMMAIRE

Depuis 2006, la revue Hypnose & Thérapies brèves diffuse la richesse du travail issu de l’hypnose. Principalement destinée aux professionnels de la santé et de la relation d’aide (médecins généralistes, anesthésistes et autres spécialistes, psychothérapeutes, psychologues, infirmiers, kinésithérapeutes, sages-femmes…), la revue s’adresse à tous ceux qui souhaitent bénéficier de nouveaux outils pratiques et qui veulent « changer de point de vue » dans les domaines de la médecine et de la psychologie. Avec ses 132 pages trimestrielles, elle présente des articles de fond, un dossier à thème, un espace douleur, des cas cliniques, l’histoire et l’actualité de l’hypnose. L’abonnement annuel comporte 4 revues et un hors-série. Le hors-série, avec ses 228 pages traite un seul sujet. Ainsi, le n°14 paru en mars dernier est consacré à la dépression et à ses thérapies. Le n°13 de 2019 avait pour sujet les addictions…

Extrait du sommaire de la revue n°57 :

Dossier : se sentir vide

La pathologie du vide se définit par une relation au monde qui n’est pas soutenue par la relation à l’autre. Cette incapacité à remettre en place les processus d’accordage renvoie le sujet à des angoisses abandonniques ou à des angoisses de mort. Quatre auteurs : David Vergriete, psychologue, (vide et addictions), Sylvie Le Pelletier Beaufond, médecin-psychothérapeute, (Creuser le vide), Julien Betbèze, psychiatre, (Vide, phobie et transe ordinaire) et Dominique Megglé, médecin hypnothérapeute, (Les vides en trois petits tableaux) expliquent avec des exemples cliniques détaillés comment aider le patient à se sentir mieux.

Méditation et hypnose

Cet article d’Olivier de Palézieux, praticien hospitalier en médecine d’urgence, fait le point sur la validation par les neurosciences des pratiques de l’hypnose et de la méditation.

Qi Gong et hypnose

Mireille Séjourné, gynécologue, nous montre comment ces deux pratiques se complètent.

Espace douleur douceur

Edito de Henri Bensoussan, médecin anesthésiste. Face au Covid-19 : du comportement individuel au collectif indispensable.

Le conte métaphorique

Sylvie Copeau, hypnothérapeute, nous livre le conte métaphorique « Butterfly, le papillon pourpre et bleu » qu’elle a inventé au fur et à mesure de ses rencontres avec un adolescent mutique.

La lévitation en douleur chronique

Deux cas cliniques permettent à Arnaud Bouzinac, médecin anesthésiste, de nous détailler la manière dont le phénomène de lévitation peut être suggéré et utilisé dans le cadre de douleurs chroniques et de difficultés de rééducation après chirurgie orthopédique.

La Brossosphère

Le comte Gaston Brosseau se retire dans ses terres après 55 ans de bons et loyaux services ? Son élève, la psychologue québécoise Andrée Fortin, poursuit son oeuvre. Elle nous explique comment traverser la forêt, vaincre les quatre dragons et arriver à la lumière en composant avec certains enjeux comme la performance, la peur du rejet, la séduction ou la solitude.

Les thérapies brèves

Wilfrid Martineau, psychiatre, montrent les différences et les convergences des thérapies pour toujours mieux s’adapter au patient, expert de son problème.

* * *

Extrait de l’article de Dominique Megglé, médecin hypnothérapeute,
dans le dossier « se sentir vide » :

Les patients, quand ils viennent nous consulter, ont tout essayé et rien n’a marché. Ils viennent nous voir parce que, précisément, ils sont vides de solutions. C’est vraiment le moment de se rappeler que c’est seulement notre esprit conscient qui est vide de solutions. Nous sommes vides de recettes connues de notre esprit conscient pour avancer. Au lieu de penser : « je suis en échec », pensons : « je suis en échec conscient ». Au lieu de penser : « je n’y arrive pas », pensons : « je n’y arrive pas consciemment ». Et adressons-nous à notre esprit inconscient. C’est son heure et le succès est garanti. La sensation angoissante de vide de solutions l’indique très exactement. Mon professeur de mathématiques du lycée nous disait qu’un problème n’est insoluble que parce qu’il est mal posé ou qu’il manque des données. L’esprit inconscient le reposera mieux, trouvera les données manquantes et fera jaillir la solution sous forme d’une intuition ou d’un changement spontané de sentiments ou de comportement, qui arrivera à notre esprit conscient comme une bonne surprise dans les heures, jours ou semaines suivantes, parfois pendant la séance. La solution au vide conscient de solutions est d’arrêter les efforts conscients de solutions et de tout confier à l’inconscient.

Voilà pourquoi l’hypnose est la voie royale de résolution des difficultés insolubles pour le conscient, hétéro-hypnose avec nos patients, autohypnose pour nous. L’hypnose est d’autant plus fructueuse que le problème est urgent et qu’on ne peut éviter de le traiter, dans ces situations qu’Erickson qualifie d’« autoritaires », car l’urgence et l’inéluctabilité chauffent la motivation à blanc. Elles donnent des ailes. Euripide dit quelque part que « le besoin est maître d’intelligence, même chez le balourd ». Alors, asseyons-nous, avouons-nous généreusement vaincu, disons à notre inconscient que nous lui confions l’affaire, entrons en hypnose et ne nous occupons plus de rien. Ainsi, nous devenons créatifs. Et ce que nous faisons avec nous-mêmes, faisons-le avec nos patients : ils deviendront créatifs.

D’ailleurs, à ce propos, dans le travail avec les patients, je peux témoigner qu’à chaque fois que je me suis senti vide de solutions pour eux, en panne de recettes et totalement démuni, à chaque fois que je me suis retrouvé comme un pauvre devant eux, leurs thérapies ont été extraordinairement efficaces. Elles m’ont à chaque fois stupéfié, ou plutôt elles ont stupéfié mon esprit conscient. J’ai compris que cette impuissance consciente m’avait alors ouvert les portes de mon inconscient, que celui-ci avait pris les rênes de la thérapie en me faisant entrer en transe à mon insu. J’ai été admiratif devant nos ressources inconscientes et compris que le mot d’Erickson : « faites confiance à votre inconscient », n’était pas qu’une jolie phrase mais un conseil puissant… la suite dans la revue n°57.

POUR INFORMATIONS

Editions Métawalk
45 avenue Franklin Roosevelt
77210 Avon – France
Tel. : (0)1 60 96 47 78
Email: metawalk@wanadoo.fr
Site web: https://www.ressourcesmentales.com


Publié dans Actualités de la Psychologie, Magazines, Publications | Marqué avec , , , , , , | Commentaires fermés sur Hynose & Thérapies brèves

Psychologues recherchés – bureaux à louer à Montréal

La Clinique de psychologie Villeray/Petite-Patrie
(Montréal, Québec, Canada)

Nous recherchons actuellement des psychologues désirant se joindre à notre équipe en tant que travailleurs autonomes sur une base de temps partiel ou de mi-temps. Notre clinique se veut un lieu de développement pour les professionnels de la psychothérapie en pratique privée.

Nous offrons des bureaux d’allure professionnelle « clé en main » avec fenêtre et salle d’attente. Formule flexible de locations au bloc ou à l’heure.

Un service administratif de référence efficace est offert. Les demandes de services des clients sont évaluées et attribuées spécifiquement selon la problématique traitée par le/la psychologue.

Plusieurs formules de collaboration sont possibles :

  • Location de bureaux seulement à notre clinique (si vous avez votre propre clientèle) ;
  • Location de bureaux + service de référence à notre clinique ;
  • Bénéficier du service de référence à même votre bureau privé (si celui-ci se trouve dans notre secteur).

Notre clinique est facilement accessible par les transports en commun et elle compte trois points de services dans les quartiers :

  • Plateau Mont-Royal : à 7 minutes à pied de la station de métro Laurier;
  • Petite-Patrie : à 2 minutes à pied de la station de métro Jean-Talon;
  • Villeray : à 5 minutes à pied de la station de métro Jarry.

Profil recherché chez les candidat-e-s:

  • Traitant une clientèle adulte ;
  • Offrant une approche interactive ou intégrative ;
  • Bonne maitrise du français oral et écrit (autre langue est un atout).

Pour information ou pour soumettre votre candidature, veuillez communiquer avec :

Guillaume Tétreau, psychologue/directeur
Tel. 514-499-0399 poste 1
Courriel – gtpsy@videotron.ca
Site Web – http://www.clinique-psychologues-montreal.ca

Publié dans Actualités de la Psychologie | Marqué avec , , , , , , | Commentaires fermés sur Psychologues recherchés – bureaux à louer à Montréal

Mon énergie spirituelle: Comment l’élever ?

Mon énergie spirituelle
Comment l’élever ?

de Pascal Foucault

Avec la contribution de
Thierry Janssen (Préface)

Éditions Chronique Sociale

SOMMAIRE

Qui n’a jamais eu ces pensées : « Je n’ai plus d’énergie ; cela manque de spiritualité » ?

Pascal Foucault aborde ici le troisième volet de l’unité fonctionnelle du vivant (corps, âme, esprit). En interrogeant la dimension spirituelle, il témoigne d’une compréhension profonde de l’émerveillement, de l’amour, du sacré à travers le filtre de l’analyse reichienne. Rares sont les ouvrages qui abordent l’énergétique et le spirituel comme fonctions principales de vie rejoignant notre élan vital propre.

C’est dans ce cadre que l’auteur pose la pierre d’angle qui manquait à son anthropologie ternaire Mon Corps, Mon Âme, Mon énergie Spirituelle. Conception de l’homme proposée autour d’une lecture singulière et subjective d’une analyse reichienne. Chacun de nous cherche à donner du sens à sa vie, du sens personnel à son existence. Chacun de nous essaie d’explorer les rapports entre l’âme et l’esprit avec le corps. Accessible à un large public, l’auteur nous guide pour une meilleure compréhension de nos réactions. Il nous propose des exercices pour élever notre écoute en profondeur de notre être intime.

Puisse notre énergie spirituelle retrouvée aider chacun à récolter les fruits de l’amour.

Préfacé par le Dr Thierry Janssen, chirurgien devenu psychothérapeute.

POUR COMMANDER

L’AUTEUR

Pascal Foucault, psychosomatothérapeute, analyste reichien, membre du Cercle d’études Wilhelm Reich, membre titulaire de la Fédération française de somatopsychothérapie et de somatothérapie, membre de la Fédération française de psychothérapie et de psychanalyse exerce en cabinet (en individuel, couples et groupes) à Besançon. Egalement chroniqueur depuis plus de vingt ans sur la radio RCF Besançon. L’approche de l’auteur est une approche holistique et tripartite : corps, psyché et esprit. Approche explicitée dans trois ouvrages : Mon corps (T1), Mon âme (T2), et Mon énergie spirituelle (T3) (Chronique sociale).

Pascal Foucault

Site web de l’auteur:
http://coeuracorps.info

DÉTAILS

Auteur : Pascal Foucault
Auteur de Préface : Thierry Janssen
Editeur (Livre) : Chronique Sociale
Collection : Comprendre les personnes
Date sortie / parution : 13/02/2020
EAN commerce : 9782367176604
ISBN : 2367176604
Dimensions : 22.00×15.00×0.70
Poids (gr) : 158
Nombre de pages : 108


Publié dans Actualités de la Psychologie, Actualités Psycho-Ressources, Livres, Publications | Marqué avec , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Mon énergie spirituelle: Comment l’élever ?

L’humaniste, Albert Jacquard… Décroissance et solidarité.

Le 11 septembre 2013… 
Le généticien et humaniste français Albert Jacquard est mort à l’âge de 87 ans à Paris. Il a été emporté par une forme de leucémie. L’humanité perd un de ses plus ardents militants…

* * *

Albert Jacquard : la nécessaire décroissance…

« La croissance de la consommation est en réalité l’équivalent d’une drogue … Cette croissance, lorsqu’elle à lieu au sein des nations les plus développés, rend plus improbable une diminution des inégalités entre les peuples ; l’écart ne peut que s’aggraver… C’est donc, dès maintenant, non pas seulement une “croissance zéro” comme l’avait proposé le Club de Rome, mais une décroissance de la consommation des plus riches qui est nécessaire. Cette perspective n’a rien de sombre, à condition qu’elle soit accompagnée d’un développement des activités qui ne détruisent pas les richesses de la planète, notamment toutes celles générées par les rencontres entre humains. »
Albert Jacquard (Extrait de son livre : Mon utopie. Éditions stock)

Biographie:
Albert Jacquard, né à Lyon le 23 décembre 1925, est un scientifique et essayiste français. Il est généticien et a été membre du Comité consultatif national d’éthique.

Albert Jacquard consacre l’essentiel de son activité à la diffusion d’un discours humaniste destiné à favoriser l’évolution de la conscience collective.

Il est un des soutiens de l’association Droit au logement. Il est membre du comité de parrainage de la Coordination française pour la Décennie de la culture de paix et de non-violence. Il a animé durant 9 ans, de septembre 2001 à juillet 2010, une chronique radiophonique quotidienne sur France Culture.

Il est également connu pour ses engagements citoyens, parmi lesquels la défense du concept de la décroissance soutenable, ou encore le soutien au mouvement du logiciel libre.
Source: Wikipédia – http://fr.wikipedia.org/wiki/Albert_Jacquard

Quelques citations d’Albert Jacquard

***
L’oisiveté est, dit-on, la mère de tous les vices, mais l’excès de travail est le père de toutes les soumissions.
***
Sans imagination il ne pourrait y avoir création.
***
L’important n’est pas que mon discours soit vrai, mais qu’il soit sincère.
***
Oublions ces examens qui agissent comme des aimants pernicieux en orientant les efforts vers la « réussite ».
***
Exprimer une idée est une activité difficile à laquelle il faut s’exercer ; la télé supprime cet exercice ; nous risquons de devenir un peuple de muets, frustrés de leur parole, et qui se défouleront par la violence.
***
Manifester son bonheur est un devoir ; être ouvertement heureux donne aux autres la preuve que le bonheur est possible.
***
On peut apprendre à un ordinateur à dire : « Je t’aime », mais on ne peut pas lui apprendre à aimer.
***
Il faut prendre conscience de l’apport d’autrui, d’autant plus riche que la différence avec soi-même est plus grande.
***
Désormais la solidarité la plus nécessaire est celle de l’ensemble des habitants de la Terre.
***
Plus nous sentons le besoin d’agir, plus nous devons nous efforcer à la réflexion. Plus nous sommes tentés par le confort de la méditation, plus nous devons nous lancer dans l’action.
***
L’objectif de toute éducation devrait être de projeter chacun dans l’aventure d’une vie à découvrir, à orienter, à construire.
***
La liberté n’est pas la possibilité de réaliser tous ses caprices ; elle est la possibilité de participer à la définition des contraintes qui s’imposeront à tous.
***
Dieu est innocent de la toute-puissance dont on a voulu l’accabler.
***
La vie, ce concept mystérieux, est ramenée à la présence d’ADN. Il n’y a plus de frontière entre matière animée et inanimée. Tout n’est qu’une question de degré de complexité.
***
Les autres ne sont pas notre enfer parce qu’ils sont les autres ; ils créent notre enfer lorsqu’ils n’acceptent pas d’entrer en relation avec nous.
***
Mon objectif, ce n’est pas de construire la société de demain, c’est de montrer qu’elle ne doit pas ressembler à celle d’aujourd’hui.
***
Le véritable remède contre le chômage est qu’il n’y ait plus de travail pour personne, mais pour chacun une place dans la société.
***
Est fanatique celui qui est sûr de posséder la vérité. Il est définitivement enfermé dans cette certitude ; il ne peut donc plus participer aux échanges ; il perd l’essentiel de sa personne. Il n’est plus qu’un objet prêt à être manipulé.
***

La majorité de ces citations sont extraites de:
Petite philosophie à l’usage des non-philosophes
de Albert Jacquard
Editeur : Le Livre de Poche Parution : 6 Janvier 1999

SOMMAIRE:

« Jamais, sans doute, les incertitudes de chacun devant la société et l’avenir personnel ou collectif n’ont été aussi fortes, les systèmes religieux ou idéologiques aussi fragilisés. Généticien de renom, mais aussi homme d’engagement et de culture, Albert Jacquard s’intéresse ici aux principales questions de la vie. D’Autrui à Sagesse, d’Ethique ou Démographie à Hitler ou Origine, il aborde, en conversation avec Huguette Planès, enseignante de philosophie, trente grands sujets éternels ou actuels. S’appuyant sur les travaux des scientifiques ou sur les doctrines philosophiques de référence, il nous donne des clefs, des questions, des réponses, et, qu’on le lise de A à Z ou au gré de sa curiosité, il incite à poursuivre la réflexion librement, par soi-même, à travers d’autres lectures. »


Publié dans Actualités de la Psychologie | Marqué avec , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur L’humaniste, Albert Jacquard… Décroissance et solidarité.

Semaine nationale de la santé mentale (4-10 mai 2020)

L’IMPORTANCE DE RESSENTIR

SCOOP! Nos émotions sont utiles! Les accueillir, les écouter et les comprendre est essentiel pour notre bien-être. Parlez-en à l’occasion de la Semaine nationale de la santé mentale du 4 au 10 mai!

Saviez-vous que l’intelligence émotionnelle est l’une des 10 compétences les plus recherchées en 2020 ? Découvrez pourquoi et comment la cultiver au travail !

Résister à ses émotions et les étouffer peut influencer notre qualité de vie… Découvrez pourquoi et comment les reconnaître !

Pourquoi Ressentir ?

Ressentir, c’est recevoir un message à travers nos émotions. Celles-ci jouent un rôle important dans nos vies, car elles ont pour fonction de nous envoyer un signal pour nous renseigner sur nos besoins. En étant à leur écoute, on s’ouvre pour les accueillir, les reconnaitre et vivre avec elles. Ressentir, c’est prendre conscience que les émotions ne sont ni bonnes ni mauvaises, elles sont utiles.

Visitez : etrebiendanssatete.ca

Mouvement Santé Mentale Québec

Le Mouvement est la force d’un réseau, un regroupement d’organismes communautaire ayant un mandat en promotion et prévention en santé mentale. Le Mouvement soutient les membres et fait connaître leur travail en promotion et prévention en santé mentale.


Publié dans Actualités de la Psychologie | Marqué avec , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Semaine nationale de la santé mentale (4-10 mai 2020)