Magazine Vivre – Hiver 2021

ÉDITORIAL
De Lucie Douville
MAGAZINE VIVRE

Roturier ou Chef étoilé?

Le thème de notre dossier, De l’Anxiété à la Sérénité, aurait tout aussi bien pu être De la Colère à la Clémence, De la Peur au Courage ou encore De la Captivité à la Liberté. Tout comme nous aurions pu choisir De l’Emprise à la Maitrise.

Car si on y regarde de plus près, l’anxiété est à la sérénité ce que la colère est à la clémence, la peur au courage et la captivité à la liberté : une question de maitrise.

Dans chaque goutte d’eau…

Le Bouddha nous enseigne que dans chaque goutte d’eau se trouve l’océan tout entier. En utilisant cette même analogie, nous pourrions dire que dans chaque être humain se trouve l’humanité en entier.

C’est-à-dire que nous portons tous, en chacun de nous, les aspects les plus lumineux comme les aspects les plus sombres de l’être humain, ses plus belles qualités comme ses plus grands défauts, sa bonté comme sa cruauté, ses plus grandes forces comme ses faiblesses les plus délétères.

Le secret est dans la sauce

C’est donc dire que je possède à l’intérieur de moi tous les « ingrédients » pour me « concocter » une vie aux effluves d’enfer ou de paradis. Et comme pour les grands chefs étoilés, de Dominique Crenn à Heston Blumenthal, en passant par Massimo Bottura, tout est question de dosage…

Bien dosée l’anxiété sera un guide capable de nous avertir d’un danger, la colère viendra imposer à l’autre une limite à ne pas dépasser et la peur pourra nous conseiller sur le prochain geste à poser, ou pas. Mais utilisés sans discernement, on perd non seulement le contrôle de notre « cuisine », mais on passe de chef étoilé à roturier.

Dénigrer, valoriser ou apprendre à doser?

Comme on vit sur une planète où règne la dualité, nous avons appris à diviser le beau du laid, le bon du mauvais, le bien du mal, valorisant l’un et dénigrant l’autre. Dans le camp du « beau, bon, bien » on trouve la sérénité, la clémence, le courage, la bonté, la générosité, la patience, soit tout ce qui est valorisé.

Et dans le camp adverse, celui du « laid, mal, mauvais », on trouve l’anxiété, la colère, la peur, l’égo, l’impatience, soit tout ce qui doit être banni. Mais si je bannis de ma vie des « ingrédients » qui, bien dosés, étaient là pour m’aider, je risque de rester roturier sans jamais accéder au titre de chef étoilé pour lequel non seulement moi, mais nous sommes tous destinés!

Une simple question de dosage

Prenons l’exemple de l’anxiété. Si on lui ferme la porte au nez chaque fois qu’elle vient attirer notre attention sur une personne ou une situation, on va tomber dans le piège qu’elle tentait de nous éviter, ou elle va crier de plus en plus fort pour nous réveiller, à un point tel qu’elle va finir par contrôler toutes nos pensées.

Mais si on apprend à l’écouter, à décoder ce qu’elle tente de nous exprimer, non seulement elle n’aura plus besoin de crier, mais nous allons pouvoir, ensemble, développer une relation faite de complicité.

Le trop n’est jamais bon en rien

La Vie ne nous demande pas d’être toujours vertueux, bon, serein, souriant, généreux ou patient. Tout comme elle ne nous interdit pas d’avoir un égo, d’être impatient, anxieux, en colère ou peureux. Si elle a mis tous ces « ingrédients » à notre disposition, c’est qu’elle savait que nous pourrions en avoir besoin pour mener notre vie à bien.

Elle nous demande cependant d’apprendre à bien les doser en les utilisant au moment approprié; à ne jamais être sous leur emprise, mais à développer notre maitrise.

Une petite recette pas piquée des vers

Si l’anxiété peut vous paralyser, la peur vous pétrifier ou la colère vous emporter, posez-vous la question : est-ce que je veux vraiment demeurer roturier ou si je ne préfèrerais pas plutôt accéder au rang de chef étoilé? Après tout, c’est ma « cuisine »!

Chef étoilé? Alors je connais une petite recette pas piquée des vers qui pourra vous aider à passer de l’emprise à la maitrise; quatre petits ingrédients qui, bien dosés, vont vous propulser au rang des étoilés : une part d’introspection, une d’écoute, deux de bienveillance et un brin de patience. Et là… Attendez-vous à gouter au paradis.

Lucie Douville, Éditrice


VERSION NUMÉRIQUE EN VENTE DIRECTEMENT SUR LE SITE DE VIVRE

HIVER 2021 – DOSSIER :
De l’Anxiété à la SÉRÉNITÉ avec Sophie Maffolini

Si l’anxiété peut parfois apparaitre sur l’écran de notre vie pour ensuite s’estomper, certaines personnes sont aux prises avec une anxiété excessive, voire même paralysante, qui affecte gravement leur qualité de vie.

Tout devient sujet à faire naitre une peur, un stress, une anticipation qui les privera totalement de leur capacité à être présent à leur vie, les forçant à vivre dans un mode de survie constant.

Mais la survie n’est pas la vie, la peur est aux antipodes de la confiance, l’anxiété est tout le contraire de la paix de l’esprit. Vivre en étant toujours à l’affut du prochain problème, de la prochaine catastrophe, d’une potentielle trahison, c’est transformer sa vie en enfer.

Il faut donc comprendre… Comment s’installe l’anxiété? Comment en vient-elle à prendre tellement de place qu’elle finit par prendre les commandes de notre existence? Et, une fois son manège démasqué, comment s’en libérer pour être enfin capable de vivre dans le vrai sens du terme?

Telles sont les questions que nous avons posées à Sophie Maffolini afin qu’elle puisse partager son expérience avec nous.

Dans ce dossier, VIVRE vous propose les réflexions suivantes…
– L’ANXIÉTÉ SANS COMPLEXE Rencontre avec Sophie Maffolini
– DANS QUEL PÉTALE SE SITUE VOTRE ANXIÉTÉ La fleur de l’estime de soi
– INQUIÉTUDE, ANXIÉTÉ, ANGOISSE Comment s’en sortir?
– L’ANXIÉTÉ DE PERFORMANCE? Passer du trop au juste assez!
– POUR EN FINIR AVEC LES NUITS BLANCHES Bien préparer le terrain
– MÉDITER EN TOUT LIEU, À TOUT MOMENT Goûter à la pleine conscience
– FAIRE DE L’ANXIÉTÉ MON ALLIÉE Vive l’incertitude!
– DOMINER? NON! Apprivoiser? Oui!

AUSSI, DANS LE MAGAZINE VIVRE…

VIVRE EN FAMILLE : Parents d’enfants anxieux? Apaisez mois, outillez mieux! Nombreux sont les parents qui, devant les craintes et inquiétudes anxieuses de leurs enfants, se sentent dépourvus et malhabiles dans leurs interventions. L’anxiété entraine une certaine souffrance pour le petit qui la vit, certes, mais également pour les personnes de son entourage, témoins impuissants d’une détresse qu’ils voudraient pouvoir amoindrir. Or, la meilleure stratégie pour aider l’enfant anxieux à surmonter son malaise, aussi difficile que cela soit, demeure néanmoins de battre en retraite… jusqu’à un certain point!

CŒUR À COEUR : Crise d’anxiété ou quête d’identité? – Rencontre avec Patrice Coquereau – «Mon métier m’a beaucoup aidé. Le fait de jouer m’a permis de mettre des mots et des images sur le mal dont je souffrais. J’ai donc fait un parcours autodidacte de guérison. C’est ce que je sentais au départ… Il fallait que je trouve par moi-même, que je donne ma propre définition de ce mal de l’âme et que j’arrive à m’approprier ces zones d’ombre en moi qui me faisaient si peur. En fait, j’avais beaucoup plus peur de la vie que de la mort. Ça, c’est clair!»

VIVRE HEUREUX AU BOULOT : À chacun son rythme – Notre vie déferle à un rythme effréné. Rythme que l’on s’impose ou rythme dicté par une société malade du temps, nous vivons en accéléré. Le monde du travail est en perpétuel changement et le moteur de l’économie exige une productivité accrue, une performance qui mousse la compétition et le sentiment d’urgence. Constat fort éloquent dont les répercussions impactent notre quotidien autant sur le plan professionnel que personnel, physique que psychologique.

SPIRITUALITÉ : L’allégorie de la semence, vous connaissez? – Nous souhaitons tous voir la semence de la paix fleurir dans notre vie tout en continuant de bien enfoncer dans notre terreau intérieur les semences de la peur. Bien évidemment, cette aspiration à la paix dans de telles circonstances est aussi légitime qu’irréaliste. Jamais un état serein ne pourra croitre s’il est arrosé de sueurs froides. Il nous faut donc changer de semences!

BIEN MANGER POUR MIEUX VIVRE : Ce soir, au menu… Oxygène! – « L’oxygène est devenu la première nourriture de mes cellules… Résultat? Non seulement elles peuvent carburer de façon optimale, mais comme autre bénéfice non négligeable, mon corps s’alcalinise, lui qui est trop souvent acide.» Jocelyna Dubuc

SANTÉ GLOBALE : Anxiété : Solutions naturelles à notre portée! – Il existe une multitude de solutions naturelles pour nous permettre de conscientiser, d’accueillir et de soigner notre anxiété. Nous pouvons choisir celles qui ont le plus de sens pour nous et en faire de nouvelles compagnes de vie.

TRUCS ET ASTUCES : Pour être et rester en santé, c’est à moi de jouer! – Les bienfaits de l’argile sur notre santé! – Un bain au sel de mer pour détendre les muscles endoloris, et plus encore…

VIVRE AU QUOTIDIEN : La Vie est une école – Informer, c’est déjà très bien, mais mettre à la disposition des gens des outils concrets pour les aider à passer à l’action, sans avoir à escalader l’Everest, c’est encore mieux! Dans cet article vous trouverez donc des trucs simples, pratico-pratiques et faciles à intégrer dans votre quotidien. Ils vous sont offerts par les formateurs de la plateforme de formation en ligne Vivre au quotidien!

VIVRE est membre de Psycho-Ressources
https://www.psycho-ressources.com/toile/magazine-vivre.html


Ce contenu a été publié dans Actualités de la Psychologie, Magazines, Publications, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.