Le bottin francophone des
professionnels de la psychologie
Accueil

Nicole Lecocq-François
Psychothérapeute Catharsiste glaudienne, auteure, conférencière, formatrice, présidente de la Corporation Internationale des Catharsistes glaudiens.
23, rue des Messes, Tilff (Liège), Belgique, 4130
Téléphone : 00 32 4 388.13.28

Psycho-Textes
La Catharsis glaudienne, un voyage au coeur du subconscient

Nicole LECOCQ-FRANCOIS - Psychothérapeute Catharsiste glaudienne
SITES WEB: -
http://www.therapiecatharsis.info  &  - http://users.skynet.be/catharsis

* * *

Pourquoi malgré nos efforts et les différentes thérapies utilisées, avons-nous l’impression de tourner en rond, comme un ballon accroché à une ancre ? « L'occultation ! (pour protéger l’équilibre physique et psychique, le cerveau peut rayer de la mémoire consciente un événement, une partie d’événement, ou une émotion traumatisants). Voilà l'explication de ce mur difficile à franchir en travail thérapeutique traditionnel. Ce mur sur lequel je me frappais.  Oui, notre passé conditionne notre présent et les décisions occultées hypothèquent toute notre vie ». Ainsi s’exprime R.P., une consultante, dans Catharsis, le tunnel qui conduit à la guérison d’Albert GLAUDE.  

La Catharsis Glaudienne appelée aussi « La thérapie du tunnel », approche originale, d’une remarquable efficacité, a été découverte quasi « par hasard » en 1978 par le psychothérapeute québécois Albert Glaude, d’origine belge, qui la développe ensuite minutieusement dans un processus thérapeutique reproductible. Pratiquée déjà dans les années quatre-vingt au Québec, elle démarre en Belgique en 1991. Elle nous aide à libérer cette ancre inconnue à laquelle nous restons attachés. Elle a pour objectif de désocculter, sans hypnose, tous les événements enfouis remontant à avant, pendant et après la prime enfance, ce qui libère le corps et le psychisme de ses déséquilibres (phobies, mal-être, problèmes de santé physique, problèmes sexuels…). Le subconscient, grâce à un tunnel mental visualisé par la personne, indique l’évolution et la fin de la Catharsis. C’est une thérapie brève et intense qui peut se dérouler  à raison de plusieurs séances de 3 heures par semaine. Une rencontre de trois heures permet de savoir si une personne a occulté des événements traumatisants majeurs, et si une catharsis est indiquée.

L’expérience clinique a largement démontré qu’il était nécessaire de « revivre » intégralement ces expériences traumatisantes ainsi que le moment et le mode d’occultation, pour que les symptômes disparaissent et que la personne guérisse de ses souffrances. Effectivement, lorsque nous sommes incapables de comprendre, de « digérer » un événement et que nous l’occultons purement et simplement pour qu’il ne dérange plus notre conscience, nous bloquons le processus de deuil - et donc de guérison - qui s’était automatiquement amorcé. Nous sommes ainsi protégés à court terme, mais nous ne pouvons alors pas passer du choc (perte ou obligation d’abandonner quelque chose qui a de l’importance pour nous, par exemple l’image idéalisée des parents, la sécurité... ) ou du refus (refuser ce qui arrive, nier la réalité : « ce n’est pas vrai... il ne s’est rien passé...")... à l’intégration, l’acceptation de la réalité de ce qui s’est passé. Tôt ou tard, la personne tentera de terminer le processus en manifestant des symptômes physiques et/ou psychiques en lien avec la teneur du traumatisme. Une régression la replongeant dans la scène initiale lui permettra de reprendre le processus là où il s’était figé, de le mener à son terme et de se libérer de ses symptômes. C’est ce que l’adulte peut faire désormais, contrairement à l’enfant fragile et seul face à son trauma.

Déjà pour Aristote, la catharsis était une purification éprouvée par les spectateurs pendant et après une représentation dramatique conçue à cet effet. Nous avons tous ressenti à un moment ou à un autre de notre vie des phénomènes cathartiques. Cependant, il ne suffit pas d’avoir vécu des états cathartiques pour être réellement libéré. Il faut s’assurer que « la mare a été récurée à fond », comme le disait Albert Glaude. Chaque porte qui jalonne le Tunnel glaudien est explorée, délivre ses revécus et ce n’est que lorsque tout ce qui devait être libéré l’est, que la personne  sort dans « son » paysage qui comporte un certain nombre de critères connus du thérapeute, qui est alors assuré de la fin du travail. Les événements occultés, refoulés à l’origine des maux physiques et psychiques actuels, remontent sans forcer, avec les sensations et les émotions telles qu’elles ont habité la personne dans le passé. Le processus bloquant la guérison disparaît et la personne retrouve sa vérité et ses pleines facultés d’épanouissement. La conscience change la vie en profondeur.

La C.I.C.G. ou Corporation Internationale des Catharsistes glaudiens garantit une déontologie stricte et la formation continue de ses membres. Les thérapeutes sont formés selon les normes édictées par Pychosom inc, Albert Glaude régissant la formation et l’agrégation du Catharsiste glaudien.

Lire :
GLAUDE, Albert, Catharsis - Le Tunnel qui conduit à la guérison, éd. Stanké, réédité sous le titre Guérir ses souffrances émotives, éd. Stanké et de l’Homme, 1984. Guérir des autres, éd. de l’Homme, 1991.
LECOCQ-FRANCOIS, Nicole, Une vérité qui libère - Du passé imposé au présent libéré, éd. Quintessence, paru en février 2009 en Europe, à paraître en avril au Canada.


Une vérité qui libère

Une vérité qui libère
Du passé imposé au présent libéré

Préface de Philippe Glaude
Paru en février 2009 en Europe et en août au Québec.

Un voyage au cœur du subconscient. 

Comment accéder à notre histoire, telle qu’elle s’est vraiment déroulée pour nous ? Pourquoi est-il si important de savoir faire la différence entre des événements refoulés ou occultés ? Comment le fait de revivre intégralement certaines pages de notre passé nous libère-t-il en profondeur ? Comment savoir de façon sûre quand nous sommes arrivés « au bout du tunnel » ? Comment ce travail d’intériorité nous conduit-il vers plus de conscience et de pouvoir sur notre vie ?

Sans jargon scientifique ou vocabulaire technique, ce livre répond de façon claire et précise à ces questions que chacun est amené tôt ou tard à se poser sur lui-même. Il y développe la Catharsis, approche simple, originale, extrêmement puissante, de libération des douleurs enfouies dans le subconscient et d’accès à son moi profond.

Des succès répétés sont venus confirmer le caractère révolutionnaire d’une découverte faite à l’origine quasi « par hasard » par le psychothérapeute québécois Albert Glaude qui l’a minutieusement développée ensuite dans un processus thérapeutique reproductible.

«On lit dans les pages de cet ouvrage le respect intransigeant des gens en mal-être à travers un travail sérieux qui reste fidèle aux convictions éclairées qui ont engendré cette approche unique dans le champ des psychothérapies.» Philippe Glaude


Formation
  • Graduat en logopédie -1974, Catharsiste glaudienne -1994, Formatrice en Catharsis glaudienne -1998.


Orientation théorique
  • Psychologie humaniste - Régression - Communication nonviolente - Ressenti corporel.


Services offerts
  • Psychothérapies individuelles - Conférences - Formation et supervision de Catharsistes glaudiens.


Clientèle
  • Adultes - Enfants.


Intérêt en psychologie
  • Traumatisme - Souffrance émotionnelle - Abus - Communication - Deuil - Dissociation.



Visites : Date d'inscription : 2009-02-17 - Évolution: Accès membre


Accueil
Tout droits réservés- PSYCHOoRESSOURCES - Conditions d'utilisation