La bibliothèque de psychologie de Psycho-Ressources

.

.
L'approche de la 
grapho-psychologie

Par Jacques Sérir 
Psychanalyste, Psychographologue 
Cabinet: Saint Paulet de Caisson, France
- http://www.ovoia.com/graphopsy 
Voir ma page Psycho-Ressources


.
Commandes

Note: Livre en format PDF; Livraison par courrier électronique

Extrait

Introduction

L’écriture est une transmission, son but est de consolider par une cohésion structurale les acquis de la calligraphie et en même temps exprimer l’être-écriture dans ses manières d’agir, de faire, de réagir aux stimuli externes et internes. 

Le rôle de l’écriture c’est de communiquer, de matérialiser la pensée du scripteur par le geste graphique. Elle est à la fois expression et communication. La gestuelle graphique, empreinte de la parole graphique devient une forme de langage entre le scripteur. Peu à peu l’écriture se modifie, se détache de l’appris calligraphique devenant plus individuelle, se personnalisant en englobant les interactions du caractère, de la personnalité du sujet face à son éducation, à son histoire et à ses relations aux autres. 

Par ses techniques d’observation, la graphologie peut à partir d’une méthodologie tendre vers la compréhension de la personnalité du sujet. 

Pour se forger, s’améliorer dans la finesse perceptive, elle s’est vue obliger de se regrouper avec d’autres sciences : psychologie, caractérologie analytique, psychanalyse…

Parler de graphologie est à la fois bien vu et contredit, peut-être cela semble être dû au fait qu’elle n’est pas crédible pour certains scientifiques, pour ceux-ci, seuls les faits prouvés par l’expérience ont droit de site. 

Pourtant cette « science » de l’écriture qui peut prétendre déceler la personnalité à travers l’observation du tracé graphique, a ses méthodes, ses classifications. Peut- on lui donner pour l’instant le terme plus avantageux de technique, en attendant que l’on puisse la définir comme science ?

Un petit pas vient d’être franchi, il suffit d’ouvrir le livre « Vocabulaire de la psychologie » pour trouver la définition de la graphologie et du terme graphopsychologie. 

Graphologie : désignation générale de l’ensemble des études théoriques et pratiques portant sur l’écriture (identification des scripteurs, essais de diagnostic caractérologique, etc…).

Graphopsychologie: système d’interprétations psychologiques dégagées des caractères scripturaux. 

La graphologie est souvent envisagée comme impliquant, à titre de branche essentielle, cette utilisation psychologique de l’analyse de l’écriture. 

Une expression incorrecte, celle de « psychographie » (A. Couillaux, 1896), a été utilisée dans le même sens que le terme de graphopsychologie.

Toute critique commence par une curiosité, sans curiosité, il ne peut pas y avoir de recherches. L’écriture est vivante, parlante, agissante, elle se dresse, se cabosse, se fragmente, se dilate, se rétrécit… 

Elle ne laisse jamais indifférent consciemment ou inconsciemment le lecteur. Elle déclenche parfois des réactions. Qui n’a pas fait une fois un commentaire sur une écriture illisible, désordonnée, confuse, enchevêtrée, au point qu’il fallait faire un effort supplémentaire d’attention pour essayer de décrypter le message ? 

Alors qu’au premier abord, écrire c’est un dialogue tourné vers l’autre pour transmettre la pensée du scripteur à son receveur, encore faut-il que le message soit bien transmis pour qu’il y ait communication. 

Pour quelles raisons l’écriture est-elle cabossée, voire illisible et heurtée dans son mouvement expressif ? 

Quelles ont été les causes qui ont pu perturber le tracé de l’écriture ?

Sont-elles le fruit du hasard ou d’autres facteurs sont-ils intervenus pour modifier le geste scriptural : la fatigue, l’énervement, le froid, l’agitation, la fragilité psychique de l’être, l’émotivité… ?

A ces questions la psychologie de l’écriture peut apporter des réponses. C’est à Crépieux-Jamin que revient le mérite d’avoir élaborer un système méthodologique en « genres et espèces » dans la classification de l’écriture ; ce qui a permis une méthode et une technique de travail nécessaires à l’observation du geste graphique.

L’œil du graphologue ne doit servir au début qu’à la radioscopie de l’écriture, au fur et à mesure notre perception de l’écriture examinée nous renvoie ce qu’elle veut exprimer, c’est à ce moment là qu’elle se livre et se confie. Il faut essayer de faire preuve d’objectivité et ne pas se laisser envahir, surprendre par notre intuition, notre imagination, certes indispensables mais toujours mises au service de l’observation et du raisonnement. 

Si nous reprenons ce qui a été dit sur la classification de l’écriture, nous constatons dans le « genre » sept variantes : la pression, la forme, la direction, la dimension, la vitesse, la continuité, l’ordonnance.

A chacune de ces variantes, il y a des « espèces » qui leur correspondent.
.

Par Jacques Sérir 
Psychanalyste, Psychographologue 
Cabinet: Saint Paulet de Caisson, France
Voir ma page Psycho-Ressources

Commandes

Tous les détails pour commander cet ouvrage sur le site Graphopsy.com
-
http://www.graphopsy.com 
Note: Livre en format PDF; Livraison par courrier électronique

..

Ce texte est la propriété de Jacques Sérir. Toutes reproductions sans l'autorisation de l'auteur est interdite. 
Conception et mise à jour  A. Rioux, Psycho-Ressources, Tous droits réservés, © Copyright 2013-2014.