La bibliothèque de psychologie de Psycho-Ressources

.
Habiter ma solitude

Par Louisa Lou Aubé
Psychologue, Québec, Canada.
Ma page Psycho-Ressources 

.
Le temps des fêtes approche à grands pas et, comme à chaque année, on perçoit des mouvements de rapprochement des familles, des personnes qui s'aiment ainsi que toute une atmosphère de fébrilité qui est dans l'air face à ces retrouvailles…

Plusieurs personnes, cependant, pour différentes raisons, que ce soit la maladie, la vieillesse, une séparation récente, ou simplement une situation d'isolement, se retrouvent seules face à elles-mêmes en cette période où tous se retrouvent entre eux. Le simple écart entre ce vécu différent de celui de la majorité des gens peut engendrer un sentiment de solitude et d'isolement d'autant plus grand et il importe alors de se pencher sur différentes voies que l'on peut envisager pour mieux habiter cet état.

Comment donc puis-je habiter ma solitude et m'en faire même une amie ? Comme une alliée pour un temps d'intériorité… une occasion de se rapprocher de soi-même et de se ressourcer à ce qui nous nourrit intérieurement, à ce qui nous fait du bien… Enrichir ce que l'on est pour être plus proche de soi. Plusieurs dimensions sont à envisager puisque en tant qu'être humain, nous sommes corps, esprit et âme. Nous prendrons donc le temps d'explorer ensemble quelques pistes pour l'une et l'autre de ces dimensions qui nous font vivre et vibrer.

Mon corps pour être bien a besoin d'un équilibre de travail et de repos. Je veillerai donc à m'accorder des moments de détente après l'effort afin de respecter mes limites et mes forces. L'exercice physique bien sûr, par les hormones endorphines qu'il permet de libérer dans tout notre corps, est un moyen à la fois de " faire le vide " et aussi de" faire le plein ". Combien de fois après une grosse journée, si l'on se donne le temps de prendre un peu l'air dehors, cela nous apporte une détente et un mieux-être global… Avec la neige nouvelle se présentent plein d'activités possibles, allant de la raquette au ski ou au patin, en passant par des jeux avec des enfants, que ce soient les nôtres ou ceux d'amis pourquoi pas ! On peut ainsi se rapprocher de la nature, du chant des oiseaux qui sont demeurés pour l'hiver, des arbres à serrer dans nos bras pour reconnecter avec cette puissante énergie que nous offre la nature… On peut aussi simplement marcher sous la neige en regardant les diamants qui miroitent sous la lune lorsqu'elle se présente, aller danser pour " lâcher notre fou ", ou simplement respirer tout doucement en Conscience. Et puis le toucher, si bienfaisant pour l'âme et le corps, peut encore être possible. Je peux par exemple aller recevoir un massage thérapeutique, me réchauffer dans un salon de bronzage si le cœur m'en dit, oui, me permettre de petites folies !

Au plan de l'esprit et de l'âme, des dimensions si importantes à privilégier en une période où les relations sont mises à l'honneur, il importe de s'écouter, de s'accorder le loisir de prendre soin de soi et des autres. Je peux par exemple proposer à ma voisine de prendre un café ensemble, ou encore reprendre contact avec un ami de longue date pour échanger… Et puis il y a tant de personnes âgées ou malades qui sont seules, alors pourquoi pas envisager d'aller faire une rencontre bénévole à quelqu'un à qui cela ferait plaisir. C'est nourrissant de partage et de joie que de se relier ainsi dans l'amour d'autrui, libre et généreux. Cela apporte à chacun.

Le temps que l'on passe seul peut être aussi riche et nourrissant, que ce soit en écoutant de la musique ou en s'adonnant à la pratique d'un instrument de musique, et d'ailleurs, il n'est jamais trop tard pour s'y mettre et envisager d'apprendre !… Se laisser aller à chanter ou encore se faire un petit nid douillet pour lire un bon livre qui nous touche et nous rejoint dans notre vécu, dans nos aspirations, dans nos intérêts. Voir un film qui nous plaît et nous détend ou simplement penser et écrire pour soi, ses réflexions... Un bain de bulles pour se détendre et visualiser notre vie telle qu'elle se présente et ce que l'on y apprend… Je peux même me préparer un repas à la chandelle, prendre rendez-vous avec moi, me fêter pour l'accomplissement de tel projet mené à terme, pour ma fierté d'apprendre à être vraiment bien avec moi pour éventuellement rayonner cette lumière intérieure qui émane lorsqu'un être dégage la Vie. La créativité pour créer contribue aussi à exprimer ce qui m'habite, que ce soit dans du bricolage, du dessin, de la peinture, de la décoration ou un collage d'images qui m'inspirent, tout cela peut me permettre de me rapprocher de la richesse que je porte en moi. Enfin, le contact avec les animaux, quels qu'ils soient, chien, chat, oiseau, chevaux, etc… avec la sensibilité, la spontanéité et le respect qu'ils ont , peut me permettre de laisser émerger ce qui m'habite et cela aussi est un lien bien précieux et important… Et puis, nos camarades fidèles nous le rendent bien !

Tout ce qui m'engage envers moi-même, tout ce qui m'invite à me donner ce que je souhaite recevoir, que ce soit en activités ou en tendresse à l'égard de soi, contribue à mon bien-être, et cela me donne l'ouverture pour grandir dans cette expérience de solitude, pour transformer cet état qui peut être souffrant en une belle occasion de croissance et de dépassement pour mieux Être globalement. Et bien sûr, se recueillir dans cette dimension spirituelle à laquelle nous invite la fête de Noël… qui porte le message à chacun que l'on n'est jamais totalement seul…

.
© Tous droits réservés - Louisa Aubé

Ce texte est la propriété de Louisa Aubé, Psychologue. Toutes reproductions sans l'autorisation de l'auteur est interdite.
Conception et mise à jour  A. Rioux, Tous droits réservés, © Copyright 2015.