La bibliothèque de psychologie de Psycho-Ressources

.

GRAPHOPSY

Les signes de l’activité opérationnelle de la pensée dans l’écriture 
Par Jacques Serir, Psychanalyste et Psycho-graphologue (Mai 2002)
Voir ma page Psycho-Ressources 
 
Site Web: http://www.ovoia.com/graphopsy 

.
Selon Aristote « un discours tel que, certaines choses sont posées, quelque autre chose en résulte nécessairement, par cela seul que les premières sont posées ».
.
Nous sommes là en présence d’un style de raisonnement progressif d’où émerge la déduction.
Comment peut-on trouver dans le tracé graphique le raisonnement déductif, logique, d’analyse et de synthèse, sans oublier la mémoire, la concentration d’esprit et la volonté dans le travail de la pensée ?
Il faut observer :

  • Les modes de liaisons , les lettres sont-elles liées entre elles, groupées, disjointes, juxtaposées, fragmentées, hachées, etc…. ?

  • La largeur de base des lettres est-elle courte ou large ?

  • Les jambages sont-ils profonds ou courts ?

  • Les hampes sont-elles hautes, basses, bâtonnées ou amples ?

  • Le trait est-il épais, large, fin ,léger, nourri ?

  • Le mouvement du tracé est-il vertical, redressé, penché, tendu vers la droite ou la gauche ?

  • L’accentuation est-elle courte ou haute?

  • La ponctuation est-elle précise ou négligée au détriment du texte ?

  • Le degré d’originalité des formes des lettres est-il personnalisé sans nuire à la compréhension , des combinaisons astucieuses sont-elles présentes ?

  • Comment le scripteur, face à sa feuille , positionne le texte, les marges, les paragraphes , les alinéas ?

  • Les espacements entre les lignes ou les mots sont-ils grands ou petits ?

Le saisissement du rythme du tracé graphique est nécessaire pour déterminer la faculté d’assimilation du sujet. Il faudra en tenir compte dans le travail opérationnel de l’intelligence.
Dire que la rapidité du geste graphique est l’une des composantes d’une bonne intelligence et d’une vive compréhension serait en soi une erreur. Il s’agira davantage d’une certaine capacité d’assimilation plus ou moins rapide d’emmagasiner le plus de choses possibles en un temps assez court pour celui qui a un tracé rapide.
.
Mr R. Thom dit « comprendre , c’est adhérer à une prégnance ».
.
Toutes ces observations nous permettront d’avoir une vue globale sur la forme du raisonnement.
Dans l’excès de liaison où il n’y a plus d’arrêt, tout semble rattaché, il n’y a plus d’espace, d’interruption nécessaire à la clarté graphique ; c’est le cavalier qui n’est plus maître de sa monture. On y décèlera la fougue, la précipitation, l’aveuglement d’une logique défectueuse où s’entremêlent le désordre, le chaos d’une pensée paralogique, laissant peu de place à la réflexion et à l’analyse. Généralement un tel être oublie facilement que les êtres sont là, la fuite dans « cette logicité » le rend hermétiquement fermé aux idées des autres.
.
L’excès dans l’absence de liaison des lettres où les lettres sont détachées, lacunaires, fragmentées, va dissocier, désunir le lien, la continuité du raisonnement et paralyser la justesse de l’analyse. La recherche de la comparaison, de la dissemblance ou de la convergence des idées fera défaut.
Si le niveau de l’écriture est élevé , cette disjonction favorise une aptitude prononcée à l’intuition, source jaillissante de la vérité sans passer par les stades successifs du raisonnement , cet acte unique en soi qui scrute, dépouille, décompose pour arriver au plus vite à la compréhension.
Avec un niveau scriptural peu évolué, cette fragmentation des lettres avec des espacement importants entre les mots comme si les lettres et les mots eux-mêmes se perdaient, plus rien ne se fixe, tout se détache, source d’intemporalité et d’évasion d’un être méditatif et contemplatif où se meurent le lien, la fusion avec le monde social.
.
L’intelligence de forme abstraite imprégnera le tracé par une netteté du tracé, des simplifications, une certaine petitesse et une liaison de base des lettres courte ou assez courte avec une prédominance des hampes sur les jambages. Qu’est-ce qu’abstraire, sinon de tout séparer, ce qui n’exclut pas pour autant la faculté de percevoir et de concevoir qu’un ou plusieurs caractères soient en commun à plusieurs objets, c’est le principe même de la généralisation.
.
L’aspect de l’intelligence concrète imbibera au tracé plus de nourriture, parfois le trait peut être épais, une liaison de base des lettres large, élargie, plus étalée, des jambages profonds et affirmés.
.
.

Analyse succincte d’une écriture
 

graph

..
Écriture claire, ferme, nourrie, dextrogyre, le mouvement du tracé tend vers la droite mais reste assez contrôlé, des simplifications dans les formes des lettres avec des combinaisons judicieuses, concentrée, jambages fermes et appuyés, espaces entre les mots réguliers, liée avec quelques groupements, la largeur de base des corps des lettres est courte, tracé harmonieux.
Esprit clair, déductif, logique, concis, précis, forte concentration d’esprit non perturbé par les effets de l’imagination. Il conduit ses pensées et idées par ordre. Il les prend comme elles viennent et naissent pour les diriger par l’élucidation.
.
Ni précipitation et impatience, il analyse chaque chose pour arriver à la certitude et l’évidence. Le travail opérationnel du raisonnement part de l’analyse et de l’étude des choses simples pour accéder aux choses les plus complexes.
.
Grande capacité de généralisation, son intelligence a cette faculté de retrouver l’identique sous le différent, le général sous le particulier, sans oublier que l’aspect concret l’attire car il y a là dedans quelque chose qui répond à l’abstrait.
.
Il y a chez lui une ferme et constante résolution d’exécuter tout ce que la raison lui conseillera . 
..

.
***

Toute reproduction est interdite sans l'autorisation de l'auteur: Jacques Serir, Psychanalyste et Psycho-graphologue
Voir ma page Psycho-Ressources 
.

Ce texte est la propriété de Jacques Serir, Psycho-graphologue. Toutes reproductions sans l'autorisation de l'auteur est interdite.
Conception et mise à jour  Alain Rioux. Psychologue, Tous droits réservés, © Copyright 2002.