La bibliothèque de psychologie de Psycho-Ressources

L'enfant maltraité
ou l'enfant oublié

(présentation de livre)
Par Dominique Brunet, Docteur en psychologie

Voir la page Psycho-Ressource
Éditions L'Harmattan, 2005

.
Introduction

Dans l’ouvrage « L’enfant maltraité », je démontre, à travers la présentation de plusieurs situations de maltraitance, l'importance des indices produits par l'enfant lui-même dans la détection des sévices physiques et/ou psychologiques qui lui sont infligés. Dans le même temps, à travers l'exemple de certains des cas de maltraitance présentés, je lance un signal d'alarme au sujet des répercussions néfastes sur la santé physique et psychologique des enfants qu'ont certaines décisions prises dans le cadre des jugements prononcés au sujet des systèmes de garde de ces malheureux enfants. L'observation stricte de la parité père-mère dans l'attribution des jours de visite et de vacances ainsi que la mesure contestée et contestable de la garde alternée appliquée sans discernement sont en train de faire des ravages sur la santé et le psychisme des petits dont les parents s'entre-déchirent pour avoir leur garde. Que deviendront ces enfants malmenés quand parvenus à l'adolescence, dans une dizaine d'années? Des délinquants, des parricides, des matricides, des malades psychiatriques? Pour l'instant, ils sont les otages d'un des deux parents qui l'utilise pour se venger de l'autre parent et ces enfants souffrent dans leur cœur et dans leur âme! Ne pas oublier que, par delà les exigences de certains parents, il y a un petit d'être humain, sans défense.

L'auteur

Docteur en psychologie clinique de l’Université de Géorgie (U.S.A.), diplômée en psychopathologie de l’Institut de psychologie de Paris et licenciée en psychologie à la Sorbonne, Dominique Brunet a exercé sa profession de psychologue clinicienne dans différents établissements, centres d’orientation et de santé communautaires et hôpitaux d’Amérique du Nord. De retour en France, elle a ouvert un cabinet de consultation en psychologie. Parmi les différents problèmes qui lui ont été présentés, beaucoup concernaient la situation dramatique vécue par les enfants soumis à la maltraitance sous quelque forme que ce soit, physique, sexuelle et, ou psychologique.

Préface

L’enfant maltraité est un enfant oublié.

Au cours de ma pratique de psychologue, j’ai été témoin et je le suis toujours de la souffrance de ces enfants dont on avait oublié qu’ils avaient un cœur et une âme. 
Nombre de ces enfants viennent de familles désunies chez lesquelles l’un des parents ou les deux parents présentent de sérieux problèmes de comportements et des troubles de la personnalité.
Par delà les querelles de ces parents séparés ou divorcés, par delà une lecture stricte et impersonnelle du droit, il y a un être, l’enfant, avec ses besoins, ses désirs, ses sentiments, ses émotions, ses souffrances. Lui prête-on attention ? L’écoute-on ? L’entend-on ? Je dis tout de suite : NON.

J’ai rencontré beaucoup trop d’enfants malheureux, tristes ou brisés, petits pantins désarticulés au regard vide ou adolescents sans illusion. 
J’ai rencontré trop d’enfants, et j’en rencontre toujours trop qui se retrouvent aux mains d’adultes fous de rage parce qu’ils sont décidés à « avoir » leurs enfants comme on possède un objet, des adultes irresponsables, sans considération pour le petit être qu’ils veulent posséder ou arracher au parent maternant , sans considération pour sa sensibilité, pour ses besoins, sans montrer aucune compréhension de l’âme enfantine. Cet adulte là, parent proche en général, réussit trop souvent à imposer sa volonté au détriment du bien-être et du bonheur de l’enfant avec, hélas, dans certains cas, le soutien du système judiciaire. 

Quand père et mère s’entre-déchirent et qu’ils mettent leurs enfants au centre de leur haine réciproque en utilisant les malheureux petits comme moyens de représailles et de punition envers l’autre parent, ces enfants là sont en grand danger : ils n’existent plus en tant qu’êtres humains avec un cœur, une âme, des émotions, des sentiments ; ils sont devenus des objets ; ils sont instrumentalisés ; ils représentent pour le parent revendicateur des armes de guerre utilisées pour faire du mal au parent maternant.

De même, quand la loi se met au centre des querelles conjugales et familiales et use du principe de parité entre père et mère, cette loi a oublié premièrement, qu’au delà des droits des parents à se « partager » leurs enfants, en plus de ce droit de partage, ces parents ont des devoirs à accomplir envers leurs enfants et que, deuxièmement, il y a aussi les droits de ces enfants. 
Parmi les devoirs des parents, il y a celui d’assurer le bien-être physique et psychologique de l’enfant. 
Parmi les droits des enfants, s’il y en a deux à respecter, c’est primo celui d’être protégé et, secundo, celui d’être compris. 
Or, pour l’instant, ce n’est pas ce que nous observons dans nos cabinets de consultation : devoir parental assurant le bonheur de l’enfant et veillant à sa santé ainsi que droits de l’enfant à être protégé et compris sont occultés. C’est d’ailleurs pour ces raisons que ces enfants sont amenés en psychologie.

Si l’on veut observer le principe d’équité, appliquons-le à toute la famille, enfants compris. 
Par contre, au delà de cette nouvelle loi à laquelle nous pensons, celle de l’autorité parentale avec garde alternée, il y a de jeunes êtres humains en souffrance, ces êtres ne sont encore que des enfants, parfois des nourrissons : dans les situations de rupture parentale, ils sont tous des victimes. 
Il s’agit de les protéger quand il y a identification de la vindicte d’un parent, de son égoïsme et de son instrumentalisation de l’enfant comme arme offensive. 

A travers cet ouvrage, mon but est de faire prendre conscience aux adultes responsables, qu’ils soient parents, juges, médiateurs et intervenants de toutes catégories, des ravages parfois insoupçonnés que peut causer la maltraitance sous toutes ses formes, qu’elle soit physique, sexuelle, psychologique, sur le développement de l’enfant, son équilibre physique, nerveux, mental, émotif et affectif.

Pour tous ces enfants, j’appellerai à plus de compassion, plus de compréhension, moins d’égoïsme, moins d’indifférence, moins de cécité psychologique de la part des adultes.
Je vous dirai de suite que le temps de l’enfant n’est pas celui de l’adulte. Je vous dirai de suite qu’un enfant n’est pas un objet, que ce que l’adulte veut et décide pour lui dans un contexte judiciaire délicat n’est peut-être pas toujours ce dont l’enfant rêve et ce qui est bon pour lui. Je vous dirai donc de suite que les besoins psycho-affectifs et physiologiques de l’enfant ne sont pas les mêmes que ceux des grandes personnes : on doit y penser et en tenir compte. 
Les enfants ont, eux aussi, droit à l’expression de leurs sentiments, de leurs besoins ; ils ont, eux aussi, droit au bonheur. 

Entendez-les ! Ecoutez-les ! Comprenez-les !
..

..
Table des matières

Préface 
Introduction 

Premier chapitre : Histoire d’enfants 
1. carence affective maternelle
2. enfant battu et insulté par son père et contraint d’aller rendre visite à ce dernier 34
3. enfant battu et agressé sexuellement par son père et contraint d’aller vivre chez ce dernier 
4. enfants subissant des attouchements sexuels par la figure paternelle à qui elles doivent rendre visite
5. enfant enlevée de force par son père
6. enfants contraints à la séparation, soit épisodique (week-ends aux deux semaines et moitié des vacances ou garde alternée), soit définitive, du parent, maternant 
7. enfants traumatisés par la séparation de leurs parents 

Second chapitre : Les manifestations symptomatiques de stress, indicatrices de la souffrance de l'enfant 
Les quatre groupes d’indices 
1. les signes physiques 
2. perturbations de la vis psycho-affective
3. perturbations dans les apprentissages
4. productions de l’enfant à travers ses activités de jeux, dessins et modelages 

Troisième chapitre : Identification de la maltraitance chez le jeune enfant 
1. les différentes formes de maltraitance: physique, sexuelle et, ou psychologique
2. le parent maltraitant 
3. examen psychologique de l’enfant maltraité 
a) le parent accompagnateur 
b) et c) observations et analyse des comportements verbaux et non-verbaux de l’enfant en situation de jeu, de tests, et en relation aux personnes et aux objets
d) anamnèse 
e) diagnostic et recommandations 

Conclusion générale 

Addenda 
I- loi n°2002-305 du 4 mars 2002 relative à l’autorité parentale 
II- liste des indicateurs de maltraitance de l’enfant
III- diagnostic de carence affective 
a) par le repli sur soi 
b) par l’opposition et l’agressivité 
IV- origine nerveuse des trroubles psycho-somatiques chez le jeune Gabriel 
V- sur l’évolution psychologique de Simon 
VI- a )sentiment de culpabilité et manifestations de l’angoisse chez Sandrine ; 
b) les parents de Sandrine allaient aider leur fille 
VII- mécanismes d’action physico-chimique en réponse à un stress prolongé et liste des troubles physiques pouvant être liés à ce stress 
VIII- la maturation nerveuse chez l’enfant 
IX- centres participant à l’expression et au contrôle des émotions 
X- peurs nocturnes et pleurs du soir

Dessins d’enfants 
Bibliographie 
Table des matières 

© 2005 Tous droits réservés

Ce texte est la propriété de Dominique Brunet. Toutes reproductions sans l'autorisation de l'auteur est interdite. 
Conception et mise à jour  A Rioux, Psycho-Ressources, Tous droits réservés, © Copyright 2005.