La bibliothèque de psychologie de Psycho-Ressources

..

Le cocooning 

Par Louisa Lou Aubé, Psychologue, Québec, Canada.

Ma page Psycho-Ressources 

Le cocooning

Quelle belle journée que celle d’une tempête de neige ! pour réfléchir sur « le bien-être chez soi », plus communément appelé « coconnage » ou « cocooning »… En lisant comment l’Office québécois de la langue française définit cette réalité, soit un « comportement psychosocial qui se caractérise par une tendance au repli dans le cocon protecteur du domicile que l'on tente de rendre le plus douillet possible », remonte en moi le souvenir d’un vieux film que j’avais écouté il y a longtemps et qui s’intitulait « The Cocoon », dans lequel des êtres habitaient confortablement des grosses bulles dans lesquelles ils allaient se regénérer…

Qu’est-ce que cela peut-il impliquer pour soi ? En fait, tout ce qui nous permet de se déposer, de se ressourcer, de trouver un bien-être dans la simplicité de notre foyer, de notre demeure, en percevant les charmes et attraits que peut nous offrir l’abandon confortable dans ces petits détails qui transforment un lieu simple en un havre de paix et de douceur… plein de légèreté.

On peut penser à de la musique « cool » qui nous enveloppe, une ambiance crée avec, par exemple, chandelle et encens, un bain de bulles, un bon bouquin, ou même la revue Enfin ! S’entourer de coussins, de ronrons de minous auprès de nous, ou de notre gros pitou, d’une bonne odeur de soupe aux légumes maison ou de sauce à spaguetti qui mijote pendant que l’on réfléchit à notre vie, ou qu’on bricole, que l’on dessine, que l’on pratique son instrument de musique préféré en prenant tout son temps, que l’on écrit un petit mot à un copain ou une copine de longue date, ou même simplement que l’on chantonne un air qui nous passe par la tête et le cœur ! Se blottir dans des vêtements qui sont pour nous comme une seconde peau, nos préférés, ceux dans lesquels on contacte une partie de soi calme qui émerge…

S’allonger à côté d’un feu de foyer qui crépite dans le vieux poêle à bois et s’y faire son petit nid comme un oiseau couvant ses œufs… en sirotant un bon verre de vin ou un bon chocolat chaud, tiens. Peut-être même se faire jouer dans les cheveux, tout en regardant des photos inspirantes… ça peut aussi être de jouer avec nos enfants ou petits enfants ! Au fond, tout ce qui permet de se faire du bien et de prendre soin de soi, chez soi, en harmonie.

C’est oser tous ces petits plaisirs simultanés, et, surtout, les apprécier. C’est-à-dire y participer en pleine conscience, en habitant pleinement ce moment présent, « ici et maintenant », comme diraient les psychologues…

Avec l’hiver qui tire à sa fin et le printemps qui nous ouvre bientôt ses portes, que grand bien nous en fasse ! Profiter de cet intérieur bienfaisant avant d’aller bientôt explorer les environs printaniers qui nous donneront le goût et l’élan d’aller dehors !

Par Louisa Aubé
Psychologue, Québec, Canada.
Ma page Psycho-Ressources 

..

Ce texte est la propriété de Louisa Aubé. Reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur.
Conception et mise à jour  A. Rioux - Psycho-Ressources - Tous droits réservés, © Copyright 2010.