La bibliothèque de psychologie de Psycho-Ressources

.

psychologue

Résumé de l’ouvrage
« Anorexie, Boulimie et Etat mixte »

de Dominique Brunet,Ph.D. Docteur en psychologie
Psychologue clinicienne et psychothérapeute, France
| Voir ma page Psycho-Ressources


« Anorexie, Boulimie et Etat mixte »
Éditions : Publibook.com, oct 2003

Je suis psychologue clinicienne et psychothérapeute. Actuellement, j’exerce en pratique privée.
Parmi les personnes qui, au cours de ma carrière, ont suscité le plus de réflexion, d’analyse, de recherche en un mot, de ma part, afin de mieux les aider, il y eut et il y a toujours celles qui se trouvent prise dans le piège de cet objet, inerte en soi, la nourriture et de son effet sur leur perception d’elles-mêmes, l’image de soi. 

Dans cet ouvrage, sur la base de l’analyse de nombreux cas diagnostiqués, parfois à tort par la personne qui vient en consultation, soit anorexie, soit boulimie, nous avons fait la distinction entre l’anorexie pure et dure, la véritable boulimie et les cas, les plus nombreux, tout au moins en ce qui concerne notre époque, l’anorexie-boulimie, anorexie avec des épisodes de boulimie, type de désordre que j’appelle ETAT MIXTE. 

Dans un premier temps, nous nous intéressons à cet objet qui est à l’origine de tant de maux, de souffrances, de malentendus, de recherche de soi, de séparation entre parents et enfant, entre mari et femme, c’est-à-dire la nourriture, les aliments.

Comment peut-on mettre tant d’espoirs ou trouver tant de désespoirs dans ce qui est, certes, un des éléments de la vie mais qui demeure, avant tout, une matière organique, c’est-à-dire, un élément neutre en soi et inoffensif, si ce n’est par la magie des fonctions symboliques qui lui sont attribuées par la personne ? Les différentes fonctions, une physiologique et trois symboliques, de cette nourriture sont donc analysées.

Puis, nous proposons un survol historique de l’anorexie et de la boulimie à travers les écrits qui sont parvenus jusqu’à nous. Depuis les temps les plus anciens, poèmes védistes et description de l’éthique spartiate pour le jeûn, récits de grandes agapes chez de célèbres mangeurs dans la Rome Antique, le jeûn dans tous ses excès a été pratiqué et, de même, très tôt dans l’histoire, on se laissa prendre par la gloutonnerie. Anorexie et boulimie ne sont pas des « problèmes » récents.
A travers l’analyse de cas présentés tant d’anorexie, de boulimie que d’état-mixte et ce, à différents moments de la vie, notre présentation allant de celle de nourrissons aux personnes âgées en nous arrêtant aux pré-adolescentes et adolescentes, puis aux jeunes adultes, on prend conscience du nombre pléthorique de facteurs qui jalonnent la vie des personnes souffrant de ces affections. 
Basée sur nos observations et notre réflexion, nous faisons, par ailleurs, l’hypothèse selon laquelle certains de ces facteurs pourraient prendre leurs racines durant la vie intra-utérine ou dès les premiers mois de la vie, au moment de l’allaitement. 

Parce que ces différents facteurs incitateurs, et/ou facilitateurs, dans leur multitude et leur intensité, vont agir en interaction au fil des ans, donc durant le développement de la psyché, aux moments des prises de conscience psycho-affectives et sociales, lors d’évènements traumatiques et surtout, dès les premiers signes de détérioration psycho-physiologique, on va passer d’un simple conditionnement qui, au début, conduit l’enfant, l’adolescente à ne pas manger ou à trop manger pour des raisons d’ordre psycho-affectif et social la plupart du temps pour aboutir à une véritable maladie.

Mon analyse de ces désordres du comportement alimentaire est donc une analyse de type holistique, c’est-à-dire que je tiens compte de tout un ensemble complexe de facteurs tant psychologiques que physiques et sociaux, individuels, familiaux, et situationnels pour expliquer la structuration de ces maux. Ces facteurs, dans leur multitude, au fur-et-à-mesure de leur apparition, vont s’influencer les uns, les autres. Ils forment donc un ensemble dynamique.

C’est, par ailleurs pour cette raison, ensemble dynamique de facteurs devenant interdépendants, qu’il vaut mieux détecter ces désordres à leur début pour être presque sûr d’obtenir une guérison. 
Dans le cas précis de l’anorexie, m’étant attachée à définir trois étapes ou phases de progression de ce trouble, il est à conseiller à la jeune anorexique une prise en charge quand encore en phase d’extériorité, c’est-à-dire quand son contact avec la réalité est toujours présent Une fois atteintes ce que je nomme phase intermédiaire, puis phase d’intériorité, le risque est grand d’être confronté à des rechutes ou à des échecs complets. 

Le dernier chapitre est consacré aux conseils adressés aux personnes en fonction de leur tranche d’âge et à leur famille ainsi qu’à l’approche psychothérapeutique observée tant dans le cas de l’anorexie, que de la boulimie ou de l’état mixte. Dans mon approche, j’utilise certains des principes analytiques ainsi que l’approche cognitivo-behaviorale, la conduite des entretiens se faisant soit dans un style directif ou rogérien, l’ensemble pratiqué au cours de consultations individuelles avec consultations familiales à intervalles quand les personnes, enfants, adolescents ou jeunes adultes, vivent avec leur famille.

Dominique Brunet

Ce texte est la propriété de Dominique Brunet. Toute reproduction sans l'autorisation de l'auteure est interdite
Conception et mise à jour  Alain Rioux, Psychologue, Tous droits réservés, © Copyright 2003.